ANS

PHOTOS | Des dizaines de manifestants à Ans contre la fermeture des guichets SNCB

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes ce mercredi matin en face de la gare de Ans pour manifester leur colère face à la décision de la SNCB de supprimer 44 guichets d’ici la fin de cette année et de réduire les heures d’ouverture de 37 autres malgré les protestations des syndicats et de l’association des navetteurs.

En province de Liège, seule la gare d’Ans est concernée par cette fermeture. Des réductions d’heures d’ouverture touchent également les gares de Huy, Liège Saint-Lambert, Spa, Visé, Waremme et Welkenraedt.

«On veut obtenir un moratoire pour éviter la fermeture de ces 44 guichets», explique le secrétaire régional CGSP Cheminots Anthony Signorino, «notre deuxième objectif est d’imposer au gouvernement de conclure un contrat de gestion avec la SNCB qui rend impossible la suppression d’un certain nombre de guichets».

Le représentant syndical reproche également à la compagnie ferroviaire de biaiser sa décision en se basant sur des chiffres de références qui datent de 2019.

+ À REVOIR | Fermeture de 44 guichets dans les gares SNCB: les navetteurs interpellent le ministre Gilkinet (VIDÉO)

S’appuyant sur plusieurs témoignages, l’association de voyageurs Navetteurs.be dénonce par ailleurs des méthodes commerciales mises en place par l’entreprise afin que stewards et agents poussent des voyageurs, qui désirent par exemple payer par carte, à utiliser les automates plutôt que les guichets, évoquant même des sanctions pour le personnel. «Nous estimons que ces pratiques doivent immédiatement cesser et nous invitons le ministre Gilkinet à interroger la SNCB sur ces méthodes qui n’ont d’autre but que de continuer à fausser les chiffres des transactions aux guichets», a conclu l’association de défense des voyageurs.

«C’est tout à fait vrai, la SNCB oblige tous ses agents commerciaux à envoyer les navetteurs vers les automates», a réagi à ce sujet Anthony Signorino qui promet d’autres actions beaucoup plus virulentes dans les semaines ou mois à venir.

Contactée sur ce point, l’entreprise ferroviaire tient toutefois à nuancer les propos de Navetteurs.be, préférant parler d’accompagnement: «Des stewards peuvent être présents dans les grandes gares. En cas de files importantes aux guichets, ils peuvent suggérer aux voyageurs d’utiliser un automate de vente s’il s’agit d’une transaction simple, pour leur permettre d’éviter de faire la file, mais toujours au libre choix du client. En aucun cas ils n’interdisent de se rendre au guichet: ils ne font que suggérer cette alternative permettant de gagner du temps, et d’accompagner le client dans son utilisation de l’automate de vente si nécessaire», explique-t-elle.

Et de rappeler que ce sont les évolutions des habitudes des voyageurs qui conduisent aujourd’hui la société à ajuster ses canaux de vente en fonction de la réalité de leur utilisation.