article abonné offert

NAMUR

PHOTOS| Namur: sortie en cercles pour une quarantaine d’étudiants exprimant leur mal-être

«Je ne devrais pas avoir à choisir entre mes études et ma santé mentale.» Le message que l’on pouvait lire sur l’un des calicots brandis sur la place d’Armes est sans équivoque: les jeunes en ont marre du confinement, des cours à distance et des répercussions que les mesures prises pour enrayer la pandémie ont sur leur bien-être.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 38 des 132 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?