TENNIS

ATP Montpellier: Roberto Bautista Agut rejoint David Goffin en finale

ATP Montpellier: Roberto Bautista Agut rejoint David Goffin en finale

Roberto Bautista Agut. Photo News

C’est Roberto Bautista Agut que David Goffin affrontera dimanche en finale du tournoi ATP 250 de Montpellier.

L’Espagnol, 13e mondial et tête de série N.1, s’est qualifié pour la finale samedi en battant l’Allemand Peter Gojowczyk, 144e mondial et issu des qualifications, en 1 heure et 15 minutes dans la seconde demi-finale de cette épreuve en salle sur surface dure dotée de 262.170 euros.

Plus tôt dans la journée, David Goffin, 15e mondial et tête de série N.2, s’était hissé en finale en battant le Biélorusse Egor Gerasimov, 83e mondial, 6-4, 2-6, 6-4 en 2 heure et 11 minutes.

Le Liégeois disputera dimanche sa 14e finale sur le circuit ATP, la première depuis celle perdue face à Daniil Medvedev au Masters 1000 de Cincinnati en 2019. Goffin compte quatre titres ATP à son palmarès, décrochés en 2014 à Kitzbühel et Metz et en 2017 à Shenzen et Tokyo.

Ce sera le sixième duel entre Goffin, 30 ans, et Bautista Agut, 32 ans. L’Espagnol avait remporté les deux premiers en 2013 à Dubaï (dur) et deux ans plus tard à l’US Open (dur). Le numéro 1 belge s’est ensuite imposé à trois reprises, en 2017 à Sofia (dur indoor) et l’année suivante à Monte Carlo (terre battue) et Barcelone (terre battue).

Roberto Bautista Agut, présent pour la 17e fois en finale d’un tournoi ATP, tentera de s’offrir en 10e titre sur le circuit, le dernier datant de Doha en 2018.

David Goffin: «Je devais rester positif après l’Australie»

«Je suis content», a confié David Goffin après sa victoire. «Je me sentais bien et je savais que j’avais toutes les armes pour gagner. Ce ne fut pas un match évident. Il n’est pas facile à jouer. Il contre bien, il sert bien, il joue à une cadence avec des balles basses, ce qui fait que souvent, j’étais entre l’attaque et la défense. Ce n’était pas évident de trouver la bonne balle pour y aller. Au deuxième set, je voulais y aller trop vite, j’étais un peu impatient et j’ai commis plus de fautes. Dans le troisième set, je me suis plus posé. Vu que je servais bien (il a gagné 86% des points derrière sa première balle dans ce dernier set, ndlr.), je savais que j’aurais des opportunités. C’est ce qui s’est produit à 3-3. Et je termine par deux bons jeux de service en allant vers l’avant, au filet. Cela fait plaisir.»

David Goffin disputera dimanche dans l’Hérault la 14e finale sur le circuit ATP de sa carrière et la première depuis celle perdue au Masters 1000 de Cincinnati en 2019 face au Russe Daniil Medvedev. Et après ses déboires en Australie, où il n’avait pas réussi à gagner le moindre match, cette présence à l’apothéose d’un tournoi procure évidemment une grande joie.

«Cela représente une belle satisfaction», a-t-il poursuivi. «Après ma tournée australienne, c’est bien de se relancer en atteignant au minimum une finale. Je savais que je devais rester positif et je suis content que cet état d’esprit ait payé. Je pense que mon analyse de l’Australie était la bonne. Il ne fallait pas trop se morfondre, se poser de questions. Je trouvais que j’étais dans le bon. Là être en finale, cela prouve que nous avions vu juste. Malheureusement, il n’y avait pas de public pour partager ce moment, mais cela reste une belle victoire en demi-finale. À l’intérieur, en tant que passionné, on est toujours très fier et super content.»