CORONAVIRUS

Clarinval: «J’espère qu’on pourra donner des perspectives aux jeunes et à la culture la semaine prochaine»

Clarinval: «J’espère qu’on pourra donner des perspectives aux jeunes et à la culture la semaine prochaine»

- BELGA

La ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard a également réagi.

«J’espère que les chiffres vont baisser et qu’on pourra donner, la semaine prochaine, des perspectives aux jeunes et à la culture. Tout ce qui était prévu aujourd’hui en fait», a déclaré le ministre en charge des Indépendants, David Clarinval, vendredi, à l’issue du comité de concertation.

Ce vendredi, seule la réouverture des métiers de contact, déjà actée lors du précédent comité de concertation, a été confirmée. Une réouverture qui ne présente pas de risque, selon le ministre. «Quelque 32.000 indépendants vont pouvoir rouvrir sous des conditions strictes. Je suis content que nous puissions les autoriser à redémarrer», a-t-il souligné.

Autre réaction, celle de la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard, qui avait fermement appelé, en début de semaine, à une reprise des activités culturelles dès le 15 mars. «Les protocoles sont prêts», avait-elle asséné.

«Je prends acte du report de toute décision quant à une éventuelle reprise d’activités, au vu de l’incertitude causée par les chiffres épidémiologiques en hausse. Je sais la déception du monde culturel, durement touché par la crise, qui espérait des perspectives de reprise progressive. Je pense également aux jeunes, qui ont besoin de retrouver des activités culturelles, sociales, sportives. J’espérais aujourd’hui un tout autre scénario», a-t-elle déclaré.

Depuis quelques jours, les chiffres des hospitalisations sont repartis à la hausse en Belgique, avec 200 nouvelles entrées à l’hôpital enregistrées hier/jeudi. Cependant, ce n’est pas la première fois qu’une nette hausse est enregistrée ces dernières semaines. Le 19 janvier, 183 admissions avaient ainsi été comptabilisées avant que les chiffres ne repartent à la baisse.