article abonné offert

CHILD FOCUS

Un «Max» pour chaque enfant

Un «Max» pour chaque enfant

«Les jeunes doivent comprendre qu’il est “normal” de demander de l’aide si ça ne va pas.» Roman Bodnarchuk - stock.adobe.c

Comme chaque adulte doit avoir un Bob quand il sort, chaque enfant devrait pouvoir choisir un Max à qui parler de ses problèmes.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 35 des 714 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?