MOTOCROSS

Le début du championnat du monde de motocross décalée au 23 mai

 Le début du championnat du monde de motocross décalée au 23 mai

Image d’illustration EdA - Frédéric de Laminne

Le début du championnat du monde de motocross en MXGP et en MX2 est décalé au 23 mai et commencera par le Grand Prix des Pays, à Oss, en raison de la crise du coronavirus et des conséquences des mesures prises sur le plan sanitaire.

De nombreux changements sont intervenus au calendrier. Le Grand Prix de Belgique à Lommel reste programmé au 1er août.

Il était déjà prévu que la saison reprenne plus tard qu’à l’accoutumée, avec le GP d’Oman le 3 avril, mais le rendez-vous a été reporté d’un an, en 2022. Les Grands Prix suivants, en Italie, au Portugal et en Allemagne ont été décalés d’avril et mai à octobre, peut-on lire sur le site des organisateurs.

Autres changements, l’apparition de deux nouveaux circuits pour accueillir les deux Grands Prix en Indonésie. Le MXGP d’Asie aura lieu le 4 juillet à Borobudur et le MXGP d’Indonésie est prévu à Bali le 11 juillet.

Le Grand Prix de Chine est reprogrammé au 7 novembre et celui d’Argentine au 21 novembre dans des lieux à déterminer encore, soit les deux dernières rendez-vous de la saison. Dix-neuf courses sont au programme. En MX2, notamment côté belge, Jago Geerts (Yamaha), vice-champion du monde l’an dernier, visera le titre mondial.

L’objectif pour Youthstream, le promoteur du championnat du monde, est d’organiser des courses avec public.

Le Motocross des Nations, qui n’avait pas été organisé l’an dernier en raison de la pandémie de coronavirus, aura lieu le 26 septembre, mais pas à Monza comme les organisateurs l’avaient imaginé. Là aussi, le lieu sera déterminé plus tard.

La saison dernière avait été considérablement perturbée vu la crise sanitaire. Quelques circuits avaient accueilli plus d’un Grand Prix pour remédier aux problèmes liés au coronavirus en matière d’organisation et de déplacements. Dix-huit Grands Prix avaient pu se disputer sacrant le Slovène Tim Gajser (Honda) en MXGP et le Français Tom Vialle (KTM) en MX2.