article abonné offert

MONS

«J’habite à 200 mètres du pharmacien et je prends ma voiture parce que je n’ose plus aller avec mon scooter médical»

«J’habite à 200 mètres du pharmacien et je prends ma voiture parce que je n’ose plus aller avec mon scooter médical»

Si la technologie aide les PMR à se déplacer, l’aménagement des villes n’a pas suivi. robypangy – stock.adobe.com

Prendre sa voiture pour un déplacement inférieur à un kilomètre, c’est le comble de l’absurde. Mais certains n’ont pas le choix, comme Jacques. Personne à mobilité réduite, il risquerait sa vie en faisant autrement et lance un appel aux autorités locales.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 850 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?