BELGIQUE

Nollet brise la bulle de 1: «Les règles s’appliquent à tout le monde», rappelle le porte-parole du Premier ministre

Nollet brise la bulle de 1: «Les règles s’appliquent à tout le monde», rappelle le porte-parole du Premier ministre

«Je fais le maximum mais je suis un être humain et les contacts humains sont quelque chose de vital», a expliqué Jean-Marc Nollet. ÉdA Mathieu Golinvaux

«Les règles s’appliquent à tout le monde et elles sont là pour une bonne raison: lutter contre la propagation du virus», a rappelé mercredi Tom Meulenbergs, dans une réaction envoyée à Belga.

Le porte-parole du Premier ministre Alexander De Croo réagit ainsi aux propos tenus dans la matinée par Jean-Marc Nollet, coprésident d’Écolo, parti de la majorité fédérale.

M. Nollet a reconnu sur les ondes de La Première (RTBF) qu’il ne respectait plus depuis quelques semaines la bulle d’une personne en intérieur en vigueur depuis novembre.

«Ce n’est pas toujours facile, mais c’est justement parce que tant de Belges ont fait des efforts ces derniers mois que nous sommes parvenus à éviter une troisième vague dans notre pays», a tenu à rappeler le porte-parole d’Alexander De Croo.

«Respecter les règles en vigueur est le meilleur moyen de garder les chiffres sous contrôle. Les derniers mois l’ont prouvé. Mais bien sûr, c’est difficile. Nous voulons tous retrouver au plus vite notre vie d’avant. C’est la raison pour laquelle le Comité de concertation examinera également vendredi comment donner plus de perspectives dans les semaines et les mois à venir, sans prendre le risque d’une troisième vague.»

La présidente de Groen ne suit pas M. Nollet, même si «nous sommes une vraie famille»

«Nous sommes une vraie famille, mais sur ce point-ci, je ne suis pas d’accord», a commenté mercredi à l’agence Belga la présidente de Groen Meyrem Almaci, après l’aveu de Jean-Marc Nollet.

«C’est difficile pour tout le monde, mais les responsables politiques ont un rôle d’exemple. Les mesures corona sont vraiment nécessaires. Mon objectif est et reste de réduire la pandémie et de protéger au maximum la santé mentale de la population. Le débat critique sur les mesures peut et doit rester possible. Mais en tant que responsables politiques, c’est nous qui déterminons les règles, et il importe de donner l’exemple», a-t-elle indiqué.

Le ministre-président Jan Jambon (N-VA) s’est quant à lui dit stupéfait. Interrogé par Belga en marge d’un événement presse à Gand, il souligne lui aussi la valeur d’exemple que doivent garder les responsables politiques et la nécessité de rester cohérents avec les décisions que l’on prend.

Parmi d’autres réactions, le président du cdH Maxime Prévot reconnait que la règle est incohérente et doit être changée. «Mais dès lors qu’aujourd’hui, y compris Ecolo a décidé cette règle, le moindre des respects vis-à-vis de tous ceux qui se voient infliger le respect de ces règles, c’est que (les décideurs) eux-mêmes donnent l’exemple», a-t-il indiqué au micro de la RTBF.

Pour le président du MR, Georges-Louis Bouchez, «le politique doit respecter les principes, c’est une évidence, mais ce n’est pas parce que vous êtes un homme ou une femme politique que vous n’êtes pas un être humain avant tout. Une bulle d’une personne ne correspond pas à la réalité telle que les gens la vivent», a-t-il réagi sur la RTBF.