HUY

La Ville veut contraindre la SNCB à revoir l’ouverture de ses guichets

La Ville veut contraindre la SNCB à revoir l’ouverture de ses guichets

La SNCB veut réduire les services qu’elle propose à la gare de Huy Nord. Et la Ville n’est pas d’accord. Eda Renson

Pas question d’accepter, sans bouger, que la SNCB diminue les horaires d’ouverture de la gare du Nord. La Ville de Huy monte au créneau.

Ils sont deux à avoir travaillé sur la motion proposée hier soir aux conseillers communaux: Julien André (PS) et Ruben Garcia Otero (PTB). Et ils ont réussi à avoir le vote de tous les conseillers autour d’un seul et même message: pas question de laisser la SNCB diminuer son activité à la gare du Nord, à Huy, sans réagir. Sans lui faire part de l’opposition des Hutois.

La SNCB a effectivement annoncé son intention de fermer 44 gares et de réduire les heures d’ouverture de ses guichets dans 35 autres. Et parmi celles-ci, la gare du Nord. Il n’y aura plus non plus du personnel présent pour aider les voyageurs. «Il y aura des conséquences sur les 2000 navetteurs au quotidien», explique Julien André. Et de rappeler la mission de service public de la SNCB, d’écoute et d’accompagnement. Par la motion, les conseillers communaux hutois veulent une concertation avec le ministre fédéral, la SNCB et les communes concernées. «Nous nous opposons à la fermeture radicale des gares et à la diminution des horaires. Nous demandons la présence permanente d’un agent pour accompagner les personnes les plus faibles. Nous demandons au gouvernement fédéral de travailler avec la SNCB, qu’il lui donne les moyens de ses ambitions.»

Comme l’a rappelé le bourgmestre f.f. Éric Dosogne, les Hutois ont déjà dû subir la fermeture des guichets de la gare de Statte. «La Ville doit payer pour la faire vivre en prenant le bâtiment en location. Sinon, ce serait devenu un chancre.» La Ville débourse 1000€ par mois pour la location. Grégory Vidal (DéfipourHuy) va plus loin: il y a un sentiment d’insécurité global, accentué par la crise du Covid «Ce sentiment est effacé s’il y a quelqu’un derrière le guichet de la gare.»

Ce n’est pas la première fois que les conseillers communaux votent une motion contre la fermeture des guichets, contre la diminution des horaires. Déjà en septembre 2019, ils avaient fait la démarche. «La décision ne date donc pas d’il y a deux semaines, note Samuel Cogolati (écolo). Et elle a été entérinée par le conseil d’administration de la SNCB» où le PS, le MR le cdH ainsi que le CD&V, la NV-A, la sp.a et l’Open VLD sont.

Relisez ci-dessous les débats du conseil communal