JUDICIAIRE

Riche héritier en toc, vraie mule en dope: un Ghanéen condamné

Riche héritier en toc, vraie mule en dope: un Ghanéen condamné

(Illustration) BELGAIMAGE

Un Ghanéen a été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles à 30 mois de prison pour avoir transporté deux kilos d’héroïne dans sa valise. Le baratin du quinquagénaire sur son héritage prétendu n’a pas convaincu la justice.

Un Ghanéen d’une cinquantaine d’années a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à 30 mois de prison pour avoir transporté deux kilos d’héroïne dans sa valise. Selon le prévenu, il aurait été attiré dans un piège par sa famille, qui en voulait à son héritage, mais le tribunal a accordé peu de crédit à cette histoire.

L’homme de 59 ans avait atterri à Brussels Airport le 1er novembre, à bord d’un avion en provenance du Ghana. La douane avait trouvé deux kilos d’héroïne d’une valeur marchande de 250.000 euros dans le double fond de sa valise.

Le prévenu a soutenu s’être rendu au Ghana pour les funérailles de son père, mais il s’est avéré que celui-ci est décédé depuis 2015. Il a également affirmé que ce n’était pas sa valise, mais qu’il avait été piégé par des membres de sa famille pour des raisons d’héritage. Selon lui, une mine d’or aurait été découverte sur la terre de son père et ses oncles et tantes essaieraient donc de mettre la main sur cette terre, en le mettant à l’écart, lui et ses frères.

Le tribunal a émis de grands doutes au sujet de la véracité de cette histoire et a condamné l’homme à 30 mois d’emprisonnement.