LIÈGE

Il reste encore un castor à capturer au parc de la Boverie, à Liège

Il reste encore un castor à capturer au parc de la Boverie, à Liège

Depuis plus d’un mois, une opération en vue de capturer une famille de six castors ayant élu domicile au parc de la Boverie, au cœur de la Cité ardente, et y détruisant les arbres, est mise en place. Doc.

L’un des six castors ayant élu domicile au parc de la Boverie, à Liège, n’a pas encore pu être capturé.

«Il reste toujours un castor à capturer, mais cela ne saurait tarder. Il s’approche de la cage...» Le vétérinaire communal de Liège, le docteur Philippe Schutters, ne désespère pas.

Depuis plus d’un mois, une opération en vue de capturer une famille de six castors ayant élu domicile au parc de la Boverie, au cœur de la Cité ardente, et y détruisant les arbres, est mise en place.

La meilleure solution consiste, en effet, à les déplacer pour qu’ils se retrouvent dans un endroit plus sauvage plutôt qu’en plein centre-ville où les dangers sont nombreux.

La Ville a demandé et obtenu une dérogation du Département de la Nature et des Forêts de la Région wallonne pour pouvoir capturer les six castors et les déplacer dans un autre endroit. Des cages ont ainsi été installées.

Seuls cinq des six castors ont pu être attrapés, le père de famille se voulant plus récalcitrant. Une situation qui a tardé, en raison de la présence d’une personne qui venait refermer les cages à la nuit tombée.

+ LIRE AUSSI | «Ne touchez pas aux cages»: les castors séparés de leur famille à Liège, à cause d’une personne

Lorsque la famille sera à nouveau réunie, celle-ci sera relâchée dans une réserve naturelle du côté de Bullange. Le tout, dans le respect du bien-être animal.