article abonné offert

COUR D’ASSISES DE NAMUR

Après le blanc du muguet, elle a vu noir

Après le blanc du muguet, elle a vu noir

L’accusée a reconstitué le huis clos violent qui l’a conduite à tuer son mari. «C’était lui ou moi. Il disait qu’il voulait me voir crever.» ÉdA – Florent Marot

Linda Weber est devant ses juges. Le 1er mai 2019, elle a tué son mari. Lundi, cette femme battue a ouvert la porte de son enfer.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 1041 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?