article abonné offert

Un air de «Here Comes the Sun»

Un air de «Here Comes the Sun»

Tout comme dans le tube des Beatles, les sourires refont leur apparition sur les visages. BELGA

Papa pa paaa, papapapa: huit notes qui célèbrent littéralement l’arrivée du soleil. Ces huit notes accompagnaient d’ailleurs drôlement bien les incessants vols de grues survolant nos jardins à tire-d’aile tout au long du week-end. Huit notes qui, dans la riche discographie des Beatles, recèlent un air à la fois mythique et enchanteur. Comme une invocation. Celle de rayons brûlants qui, après «un long et froid hiver solitaire», arrivent pour nous réchauffer.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 39 des 180 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?