CULTURE

VIDÉO | Réouverture de la culture pour la mi-mars: «les protocoles sont prêts», assure la ministre Linard

Les protocoles sont prêts pour une réouverture progressive de la culture à la mi-mars, a affirmé la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) Bénédicte Linard, lundi, sur Bel RTL. Ces protocoles, définis par les différents ministres compétents en Belgique, prévoient notamment une limite de 100 personnes pour les événements en intérieur et de 200 en extérieur. Des petits groupes pour les ateliers et autres visites guidées devraient également être autorisés.

«Je pense qu’aujourd’hui, on peut dire que la culture peut reprendre progressivement, avec prudence, à la mi-mars. Les protocoles sont prêts pour pouvoir le faire», a souligné la ministre. «On a travaillé, on a une proposition qui tient la route et qui tient compte de la situation sanitaire, économique et sociale ainsi que du moral des gens. Cette proposition sera présentée vendredi au comité de concertation. Je pense qu’on pourra prendre une décision», a-t-elle ajouté.

Passé cette première étape de déconfinement, une deuxième phase devrait avoir lieu quelques semaines plus tard, juste avant les vacances de Pâques afin notamment de permettre le bon déroulement des stages, a-t-elle précisé.

Les festivals de l’été en ligne de mire

«On travaille également à faire en sorte que des festivals puissent avoir lieu cet été. Il y a différentes formules mises sur la table par les organisateurs» qui auront une réponse pour la mi-mars, a encore assuré Bénédicte Linard.

Ce protocole de déconfinement sera-t-il suivi par le comité de concertation prévu vendredi? «C’est en tout cas une demande forte que nous avons», a-t-elle enfin déclaré.

Des clans dans le comité de concertation?

Dimanche, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke avait de son côté estimé qu’il n’y aurait pas d’assouplissements à attendre cette semaine.

Et ce lundi, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a appelé à la prudence. Face à une situation qui reste «incertaine», «la prudence doit être le maître-mot des prochains jours et des prochaines semaines», a-t-elle ainsi estimé dans De Ochtend (VRT).