article abonné offert

FLOREFFE

Des artistes en voie d’extinction réclament leur droit d’exister

Des artistes en voie d’extinction réclament leur droit d’exister

Dans leur «enclos», des artistes ont fait revivre la culture durant une heure pour qu’elle revienne au centre des priorités. ÉdA – Florent Marot

À l’instar des parcs animaliers ayant rouvert, Esperanzah! a ouvert sur les hauteurs de l’abbaye de Floreffe un parc artistique temporaire pour dénoncer l’absurdité de décisions politiques.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 692 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?