BELGIQUE – MOBILITÉ

VIDÉO | Affluence à la Côte: gares bondées, trains pris d’assaut, navetteurs agacés

VIDÉO | Affluence à la Côte: gares bondées, trains pris d’assaut, navetteurs agacés

Beaucoup de Belges se sont rendus ce samedi à Ostende. Photo News (Illustration)

Comme attendu, de nombreux Belges ont choisi de profiter du soleil pour se rendre à la Côte durant le dernier week-end du congé de détente (Carnaval). Et les trains ont été pris d’assaut.

À l’instar de ce que l’on avait déjà pu observer l’année passée, durant l’été, lorsque des milliers de Belges s’étaient rendus en masse à la mer, ils sont également très nombreux à avoir tenté de rejoindre la Côte ce samedi pour profiter du soleil.

Résultat des courses? D’importants regroupements dans plusieurs gares du pays (Bruxelles, Louvain, Gand et Bruges) et des usagers agacés, parfois obligés d’attendre sur les quais.

«C’est un vrai bordel», a résumé un des navetteurs au micro de RTL-TVI.

+ À LIRE AUSSI | Affluence à la Côte : les autorités appellent à ne plus se rendre à Ostende

Si elle regrette ces attroupements, la SNCB assure que le système de «Stop and go» mis en place doit permettre de ne pas surcharger les trains.

Dans la foulée, la société des chemins de fer conseille surtout aux navetteurs de consulter son application pour éviter de se retrouver coincé dans un attroupement.

Reste qu’en début d’après-midi, Bart Tommelein, le bourgmestre d’Ostende, et la police ont invité les touristes à cesser de se rendre dans la ville côtière en raison de la fréquentation importante enregistrée ce samedi.

Dix trains en stand-by en plusieurs endroits stratégiques

Au vu du temps doux et ensoleillé, la SNCB a déployé trois trains supplémentaires en direction de la Côte ce samedi matin afin de gérer l’affluence, a fait savoir Dimitri Temmerman, un porte-parole de la société.

L’affluence ne concerne pas uniquement la Côte. «C’était également le cas en direction d’Anvers et vers l’Ardenne, explique Dimitri Temmerman. Nous déployons des agents de sécurité dans les gares pour répartir le plus possible les passagers lorsqu’il y a trop de monde.»

Pour tout le week-end, la SNCB a prévu dix trains en stand-by en plusieurs endroits stratégiques. Ceux-ci peuvent être mobilisés rapidement en cas de forte affluence, ce qui sera peut-être à nouveau le cas samedi soir, au retour des touristes d’un jour. La SNCB est également en contact avec les polices locale et fédérale.