SERAING

L’homme dont le corps a été repêché était suspecté de meurtre

L’homme dont le corps a été repêché était suspecté de meurtre

Illustration EdA

L’homme qui avait disparu le 7 février et dont le corps a été repêché dans la Meuse entre le pont d’Ougrée et le pont de Seraing mardi soir est Christophe D’Hont, qui était en attente de son procès pour un homicide commis devant témoins dans la commune de Grâce-Hollogne, confirme le parquet de Liège mercredi.

Les faits s’étaient déroulés le 14 août 2017, dans la soirée. Un habitant de Grâce-Hollogne s’était rendu au domicile de Christophe D’Hont, situé dans la même commune. Arrivé sur place, il l’aurait frappé au visage à la suite d’une querelle d’amoureux. La bagarre s’était alors envenimée. Christophe D’Hont aurait saisi un couteau de cuisine et frappé son adversaire une première fois, avait relaté Sudpresse.

La victime, blessée, avait tenté de prendre la fuite mais l’intéressé l’aurait rattrapée avant de lui donner d’autres coups. La victime était décédée sur place et Christophe D’Hont avait été interpellé.

Ce dernier attendait d’être jugé après avoir effectué de la prison puis avoir été mis sous bracelet électronique. L’action publique est éteinte à la suite de son décès.