A LA COUR D’ASSISES DE BAR-LE-DUC (FRANCE)

Pourquoi le jeune Loïc Depouille a-t-il tué Yves Burton, originaire de Musson?

Pourquoi le jeune Loïc Depouille a-t-il tué Yves Burton, originaire de Musson?

Loïc Depouille n’avait que 20 ans au moment des faits et était hébergé par la victime, Yves Burton, à Jametz près de Marville (France), à 20 km environ de Virton. -

Dès ce mardi jusque fin de la semaine, la cour d’assises de la Meuse à Bar-le-Duc (France) examine un dossier où les deux protagonistes sont originaires de la Commune de Musson, en Gaume.

«Je ne me souviens de rien, je ne sais pas» s’est contenté de répondre ce mardi matin le jeune accusé, Loïc Depouille, de nationalité belge et aujourd’hui âgé de 23 ans. Quelle relation exacte entretenait-il avec la victime, Yves Burton, 52 ans, qu’il considérait quasi comme son père et chez qui il était hébergé dans sa maison de Jametz, un village meusien juste à côté de Marville (France) ? Proche de la frontière belge.

Chaotique

Yves Burton, bien connu à Musson et Signeulx où il a vécu, habitait à présent depuis quelques années à Jametz, en France, tandis que le jeune Loïc Depouille, originaire, lui de Mussy-la-Ville (Musson), a vécu une enfance chaotique entre la France et la Belgique et dans un milieu familial très alcoolisé.

Loïc Depouille avait perdu son père en août 2012, cinq ans plus tôt, et s’est rapproché d’Yves Burton qui l’hébergeait dans sa maison le 26 août 2017, au moment des faits. Deux similitudes entre les deux familles, Depouille et Burton: des familles nombreuses avec 6 enfants et une passion commune, la pêche.

Tentative de meurtre sur une jeune conductrice

L’affaire démarre le matin du 26 août 2017. Une jeune femme part à son travail et , vers 7 h du matin à hauteur de Rouvrois-sur-Othain, a l’attention attirée par une voiture accidentée sur le bas-côté de la route et un jeune conducteur à côté du véhicule. Lorsqu’elle ralentit, elle se rend compte que le conducteur tient en main un pistolet muni d’un silencieux, et d’une lunette de visée. La jeune automobiliste prend peur et accélère, mais l’homme, blessé, tire instantanément. Une balle traverse le pare-brise arrière et vient se loger dans le pare-soleil avant gauche, à quelques cm à peine de la tête de la dame. Celle-ci n’a rien ,mais va aussitôt alerter la gendarmerie de Longuyon,

Loïc Depouille, qui a beaucoup bu, est facilement interpellé par les gendarmes. Ceux-ci se rendent dans la foulée dans la maison d’Yves Burton, à Jametz, là où logeait Depouille. Et ils y retrouvent le corps sans vie de Burton, tué d’une balle de 22 LR dans le thorax.

Pourquoi ce meurtre? Pourquoi cette fin horrible d’un homme que Loïc Depouille disait «considérer comme son propre père» ? C’est à ces questions que devront répondre les jurés français de la Meuse, vendredi. L’accusé doit donc répondre de meurtre ainsi que de tentative de meurtre sur la jeune femme à bord de la voiture.