TOURNAI

Le CHwapi, premier hôpital labellisé Lean & Green, veut réduire de 20% ses émissions de CO2

La fusion programmée des infrastructures hospitalières implantées à Tournai va permettre au CHwapi de réduire de manière drastique son empreinte carbone. Le centre hospitalier, qui a établi un plan d’actions, vient d’obtenir le label «Lean & Green».

Le regroupement des services hospitaliers du CHwapi sur un site unique, à l’horizon 2024, va tout naturellement amener des économies d’énergie non négligeables. De cette fusion d’activités est née une réflexion plus globale du centre hospitalier tournaisien qui entend s’engager, sur plusieurs niveaux, afin d’améliorer son impact environnemental.

Le CHwapi a décidé de s’inscrire dans «Lean & Green», un programme destiné à toute organisation désireuse d’agir en faveur d’une réduction de ses émissions de CO2. Depuis le 15 janvier dernier, l’institution est devenue le premier hôpital belge à obtenir le label «Lean & Green».

À ce titre, un plan d’actions a été réalisé par le CHwapi, qui s’est fixé pour ambition de limiter de 20% ses émissions de CO2 d’ici 2024. Ce plan portant sur trois axes anticipe les effets bénéfiques de la rationalisation qui sera opérée lorsque les sites Notre-Dame et IMC auront fermé leurs portes, dans le courant de l’année 2023.

1.La réorganisation des transports

Ce poste d’émissions liées aux trajets intersites des véhicules du CHwapi va complètement disparaître avec le site unique à l’Union. On estime les économies à plus de 260 000 km par an. «Six véhicules, dont une partie roulant au CNG, desservent actuellement nos trois infrastructures pour le transport de courriers, de colis, de poches de sang… On compte par ailleurs optimaliser nos cinq circuits organisés vers les maisons de repos et les cabinets de médecins», explique Virginie Leroy, la référente transports pour le CHwapi.

2.Des infrastructures moins énergivores

La construction du «nouveau» site Union induira une baisse significative des coûts, notamment en matière d’électricité et de chauffage. Pour la partie électricité, le gain annuel serait d’environ 15% tandis que pour le chauffage, la consommation devrait chuter de 30%. «L’énergie la moins chère et la plus écologique, c’est celle que l’on ne consomme pas, fait justement remarquer Clément Lacroix, ingénieur et architecte au CHwapi. Aussi, nous avons mis un point d’honneur sur la performance énergétique des bâtiments, à travers notamment une meilleure isolation.»

Le CHwapi, premier hôpital labellisé Lean & Green, veut réduire de 20% ses émissions de CO2
Clément Lacroix (ingénieur et architecte au CHwapi) sur les toits des bâtiments du site Union, où l’on retrouve pas moins de 700 panneaux solaires. -

Outre l’installation de chaudières à condensation, le centre hospitalier tournaisien va étendre sa production d’énergie renouvelable. Sur les toitures plates du site Union, le nombre de panneaux solaires sera doublé, passant de 700 à 1400 à moyen terme.

3.Diminuer les plastiques à usage unique.

Dans le courant de cette année, les bouteilles d’eau en plastique vont progressivement être remplacées par des fontaines à eau qui seront installées dans les salles de réunion et les couloirs de l’hôpital tournaisien. Par cette action, lancée par le groupe Écoteam du CHwapi, l’objectif est de faire maigrir les poubelles d’un peu plus de 4 tonnes de plastiques. «Nous voulons agir en diminuant de 20% le volume global de nos déchets plastiques, mais nous devons encore cibler les types de contenants », explique Aurore Mayeux, qui supervise le projet.