JUDICIAIRE

Volée à 7 reprises, la frituriste en a eu marre, Le bonheur n’était pas dans le pré: 12 histoires judiciaires survenues en Wallonie

Volée à 7 reprises, la frituriste en a eu marre, Le bonheur n’était pas dans le pré: 12 histoires judiciaires survenues en Wallonie

heymans

Dévalisée à 7 reprises, la frituriste s’est retrouvée au bout du rouleau; Il rêvait d’élever des moutons et des chèvres mais dans le pré, ça ne s’est pas passé comme espéré; Elle perd son boulot à cause du gang des voleurs de cyclomoteurs… Découvrez 12 histoires survenues cette semaine dans les tribunaux en Wallonie.

Conflit de voisinage, vol, infraction au code de la route, agression, autant de motifs de se retrouver face au tribunal. S’il existe une multitude d’alternatives pour l’éviter, force est de constater que nos tribunaux sont pleins. Face à ces hommes et ces femmes pris en défaut: un juge. À lui de juger les arguments de chacun pour ensuite opter pour la compréhension, le sermon et parfois la punition.

 

 

L’Avenir vous invite à découvrir ces petites scènes insolites de vos tribunaux mais aussi des tranches de vie.

 

1.Pour cet éleveur de moutons et des chèvres, le bonheur n’était pas dans le pré

 

Vivre de sa passion et se lancer avec un membre de sa famille dans l’élevage des moutons et des chèvres. Tel est le rêve que nourrit un habitant de la région de Wasseiges. Une occupation prenante qui en 2020 a pris une tournure plutôt désagréable. Le prévenu a pratiqué des méthodes dites «ancestrales».

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

2.Après sept cambriolages, la frituriste en a eu ras la patate

 

Sa friterie avait été dévalisée à sept reprises. Difficultés familiales, déprime… La patronne en a eu ras la patate et a tout laissé filer.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

 

La citation de la semaine

 

 

Vous rendez-vous compte que vos propos auraient pu mener à un véritable carnage?

 

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

 

3.Flashé à 156 km/h au lieu de 90, il met en cause le fonctionnement du radar pour une date

 

La date du cliché pris par l’appareil ne correspond pas à celle des faits. De quoi remettre en question le bon fonctionnement du matériel.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

4.Elle perd son boulot à cause du gang des voleurs de cyclomoteurs

 

Sept jeunes hommes comparaissent pour avoir volé de nombreux cyclomoteurs dans la région mouscronnoise. Conséquence pour une des victimes: dans l’impossibilité de se déplacer, elle a perdu son travail.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

5.Il dit «Ta gueule» à un policier

 

Il paraît qu’avec ses frères, ils forment un clan, et que ce n’est pas le grand amour entre eux et la police. Lui, serait d’ailleurs surveillé et régulièrement pointé du doigt quand quelque chose de louche se passe à Amay. Mais que reproche-t-on donc à cet Amaytois de 21 ans? En résumé: des faits d’outrage à agent, de menaces verbales et de rébellion

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

6.Il sème deux fois les policiers, dont une patrouille à bord d’une BMW X5

 

Il est en aveux d’avoir semé les flics au volant d’une Audi RS3, puissant bolide loué. Le jeune conducteur a été pris en chasse par les policiers, non pas à cause de sa conduite ou d’une attitude suspecte mais bien à cause du véhicule. Celui-ci, immatriculé en Pologne, se trouve depuis longtemps dans les radars de la police. Il dit avoir pris la fuite «comme un débile» à cause d’un papier de location de voiture qui n’était pas à son nom. Sauf qu’il y a aussi de la drogue et pas mal d’argent dans la voiture.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

7.Un coiffeur parisien fait croire à un Hutois qu’il va transformer du papier en argent

 

Un coiffeur parisien est accusé d’avoir arnaqué un Hutois. Il lui aurait fait croire qu’il pouvait transformer du papier en billets.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

8.Sur son banc, la prévenue n’a plus que des sanglots à offrir

 

À court d’argent, elle n’a pas hésité à menacer avec un pistolet factice un couple de personnes âgées qui l’avaient pourtant aidée. «Je suis la plus grosse des crapules»

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

9.L’ex-boxeur s’est-il pris pour Tyson?

 

Cet ancien boxeur reconverti s’est-il librement inspiré de Mike Tyson lors d’une fête locale, pour mordre non pas l’oreille, mais le nez de son opposant?

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

10.Il organise le cambriolage de son agence de paris avec un des agents de sécurité

 

Si les agences de paris sont régulièrement prises pour cible, cette affaire est particulière dans le sens que les prévenus sont… le gérant de l’agence et l’un de ses anciens agents de sécurité! «Tout était bien organisé, relève la substitut du procureur du roi en l’absence des deux prévenus.

+LIRE LE COMPTE-RENDU

 

On vous raconte la suite

Il menaçait sa maîtresse de diffuser une vidéo intime

Un Aubangeois tombe amoureux d’une doctoresse liégeoise. Harcèlements nauséabonds et menaces de mort ne lui ont pas permis d’arriver à ses fins. L’homme avait eu le dernier mot avant la clôture de son sketch et des débats: «Vous devez me condamner sévèrement, Monsieur le Président. Je trouve qu’une solide peine de travail serait une juste sanction». Il a été suivi par le président.

+LIRE LE COMPTE-RENDU