MOUSCRON

Deux enfants tués à Mouscron: «Un premier accident, une altercation puis une course-poursuite fatale»

Le parquet de Mons-Tournai, qui avait ordonné la descente d’un expert sur les lieux du drame, où deux enfants de 4 et 8 ans ont perdu la vie, a confirmé que l’accident faisait suite à une course-poursuite.

On en sait plus sur les circonstances qui ont conduit à l’effroyable dramesurvenu ce samedi après-midi, sur la route Express (N58). La substitute du parquet de Mons, Julie Baiwy, a indiqué qu’un premier accident impliquant les deux véhicules en cause s’était produit peu avant le crash mortel.

«Une altercation a eu lieu entre les conducteurs, sur le parking d’une grande surface de Dottignies, et c’est suite à cet incident qu’une course-poursuite s’est engagée. Les deux véhicules roulaient à très vive allure.»

Lors de cette course folle, le chauffeur de l’Opel Astra break, le beau-père des deux enfants malheureusement décédés, a voulu dépasser l’autre automobiliste, qui circulait à bord d’une Polo immatriculée en France. «Le conducteur de la Polo a alors donné un coup de volant vers l’Opel qui a été projetée contre un poteau d’éclairage», précise la substitute Baiwy.

Les deux enfants âgés de 4 et 8 ans qui se trouvaient à l’arrière de l’Opel ont été tués sur le coup. Leur beau-père a été hospitalisé à Courtrai, grièvement blessé, mais ses jours ne sont plus en danger, ont précisé ce samedi soir les autorités judiciaires.

Le parquet de Mons-Tournai a mis un dossier à l’instruction des chefs d’entrave méchante à la circulation et d’homicide involontaire avec délit de fuite (NDLR: le chauffeur de la Polo ne s’est pas arrêté). « L’affaire est instruite pour les deux automobilistes en cause et sur base des circonstances de l’accident, il faudra déterminer quelle(s) prévention(s) on peut retenir pour l’un et pour l’autre. »

Les services de police de Mouscron poursuivent leurs investigations pour tenter d’identifier le fuyard.


Nos dernières videos