ANIMAUX

PHOTOS| Deux porcs-épics d’Afrique sont nés à Planckendael, une première en 25 ans

Des petits jumeaux porcs-épics d’Afrique ont vu le jour dernièrement à Planckendael, un parc animalier qui se situe à Malines (province d’Anvers).

Le parc héberge des porcs-épics d’Afrique depuis plus de 25 ans, mais il s’agit de la première naissance: jamais un couple n’avait réussi à s’y former auparavant.

À la naissance, les porcs-épics n’ont pas de pique mais portent un doux duvet.

«Les petits ont déjà des poils qui durciront de jour en jour. D’ici quatre à six semaines, ils seront aussi pointus que ceux de leurs parents», précise une soigneuse.

Dans un premier temps, les petits restent confinés en famille, et dans deux semaines, un vétérinaire viendra les examiner pour notamment déterminer leur sexe.

Seule certitude: leurs noms commenceront par la lettre W comme tous les petits qui naîtront à Planckendael cette année.

D’ici trois mois ils auront déjà atteint un physique de taille adulte.

EN SAVOIR PLUS

Le porc-épic d’Afrique est aussi appelé porc-épic d’Afrique du Sud ou porc-épic du cap.

C’est une espèce de mammifères rongeurs de la famille des Hystricidae.

Le corps du porc-épic est recouvert de poils qui deviennent, par endroits, des piquants.

Ses piquants lui offrent un système de défense contre les prédateurs.

Il ne possède pas de piquant sur le ventre. C’est donc son point sensible en cas d’attaque.

La femelle ne met bas qu’une fois par an, après une gestation d’une centaine de jours.

Le sondage de la semaine