EN IMAGES

PHOTOS | Deux porcs-épics d’Afrique ont vu le jour à Planckendael

Deux petits jumeaux porcs-épics d’Afrique ont vu le jour dernièrement à Planckendael, annonce ce jeudi le parc animalier malinois.

«Nous avons déjà vu courir les deux petites peluches à côté de leur maman. Ils se portent très bien et boivent goulument», confirme une soigneuse.

Le parc héberge des porcs-épics d’Afrique depuis plus de 25 ans, mais il s’agit de la première naissance: jamais un couple n’avait réussi à s’y former auparavant.

La mère, Stekeltje, a donc mis bas pour la première fois, en présence du géniteur Loki. Un accouchement moins douloureux qu’on pourrait le penser, puisqu’à la naissance, les porcs-épics n’ont pas de pique mais portent un doux duvet. «Les petits ont déjà des poils qui durciront de jour en jour […] D’ici quatre à six semaines, ils seront aussi pointus que ceux de leurs parents», précise une soigneuse.

L’équipe n’a pas encore pu constater si les nouveaux pensionnaires sont des mâles ou des femelles. Dans un premier temps, les petits restent confinés en famille, et dans deux semaines, un vétérinaire viendra les examiner pour notamment déterminer leur sexe. Seule certitude: leurs noms commenceront par la lettre W comme tous les petits qui naîtront à Planckendael cette année.

Même si le parc rouvre ses portes ce samedi, il n’est pas certain que les premiers visiteurs puissent apercevoir les jumeaux, car ils se cachent encore régulièrement sous leur mère. Il sera ensuite difficile de les ignorer, puisque d’ici trois mois ils auront déjà atteint un physique de taille adulte.