FRAMERIES

Bridgestone: des mesures corona ciblées et à long terme pour limiter les licenciements?

Bridgestone: des mesures corona ciblées et à long terme pour limiter les licenciements?

Bridgestone veut se séparer d’une partie de son effectif suite à la crise Covid. Google Maps

Des aides ciblées à long terme permettront-elles d’éviter ou d’atténuer les licenciements annoncés chez Bridgestone à Frameries? Le ministre de l’Emploi est à l’écoute.

Dans le Borinage, Bridgestone Aircraft Frameries est devenu le symbole du coup de massue de la crise du coronavirus. L’entreprise fabriquant des pneus pour le secteur aéronautique, florissante jusqu’en 2020, a annoncé son intention de licencier 18 personnes sur un effectif de 200.

C’est la conséquence de la baisse de son activité depuis mars dernier, suite à la chute du trafic aérien. Durant le premier confinement, les travailleurs ont parfois chômé à raison de 40%.

Pour limiter la casse sociale, les syndicats ont proposé l’idée d’un système d’aides «corona» qui dépasserait l’approche purement sectorielle actuellement en vigueur. Bridgestone Aircraft fait partie du secteur de la chimie et, vu que certaines entreprises de ce secteur n’ont pas vraiment chômé, on pourrait donc croire que le secteur n’a pas besoin d’aides supplémentaires et des cas spécifiques comme Bridgestone en feraient les frais.

Concrètement, les syndicats souhaiteraient que le gouvernement fédéral puisse se baser sur les données de l’ONEM et de l’utilisation du chômage «corona» de chaque entreprise, entre mars 2020 et décembre 2021. Les syndicats proposent notamment un palier au-delà duquel l’aide serait prolongée automatiquement pour les entreprises ayant eu recours à ce type de chômage. Ceci afin de mesurer l’impact de la crise à long terme.

Cibler des mesures à long terme: on y réfléchit

En commission parlementaire, le député-bourgmestre d’Hensies a interpellé le ministre de l’emploi Pierre-Yves Dermagne au sujet de ces propositions syndicales. Si les mesures corona sont générales actuellement, «nous étudions, depuis un certain temps, des mesures plus ciblées, qui pourraient accompagner les travailleurs et les entreprises à surmonter la crise sur le moyen ou sur le long terme», a-t-il rappelé.

«Dans la même logique, je pense qu’on doit pouvoir envisager des mesures d’accompagnement telles que le chômage temporaire sur des périodes plus longues pour des entreprises qui vont continuer à être impactées sur le moyen ou long terme par des conséquences de la crise sanitaire. Il est donc clair que je veillerai personnellement à ce que les systèmes qui seront mis en place soient les plus efficaces possible à cet égard. Les remarques pertinentes des partenaires sociaux seront évidemment entendues», a-t-il affirmé.

De quoi rassurer les travailleurs? Tout dépendra de la vitesse à laquelle les mesures envisagées par le gouvernement se concrétiseront et si elles parviennent effectivement à faire rempart aux difficultés des entreprises.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos