GENAPPE ET RIXENSART

VIDÉOS | «The Voice»: ça passe pour Clara et Mateo, filleul de Justine Henin

VIDÉOS | «The Voice»: ça passe pour Clara et Mateo, filleul de Justine Henin

Clara Moffroid et Mateo Rodriguez poursuivent l’aventure The Voice. Les deux adolescents ont des goûts musicaux inattendus: Frank Sinatra pour Mateo et Aretha Franklin pour Clara. -

Deux très jeunes candidats brabançons ont séduit le jury de The Voice mardi soir. Parmi eux, le filleul de Justine Henin.

Âgés de 16 et 17 ans, Clara Moffroid et Mateo Rodriguez, ont timidement foulé la scène de The Voice (RTBF) mardi soir pour le sixième volet des auditions à l’aveugle. Leur point commun: leur professeur de chant, Dida Robert. C’est elle qui les a inscrits, à leur insu, au casting de l’émission.

Originaire de Limal, Mateo, 17 ans, vit depuis un an à Bousval après avoir passé la majeure partie de sa jeunesse en Chine où son papa travaille. Qui ne se souvient pas de Carlos Rodriguez? Ancien coach de Justine Henin. «Un jour, j’ai chanté en classe, en Chine, et on m’a proposé d’intégrer la chorale de l’école, explique-t-il. Je me suis aperçu que la musique était une façon d’oublier mes problèmes car j’ai eu énormément de mal à m’adapter à la vie dans ce pays. J’avais 8 ans quand je suis arrivé et pendant un an, je n’aimais pas, je n’avais pas de copain. Je suis tombé dans une sorte de dépression. Chanter me procurait de la joie alors je chantais de plus en plus.»

De retour en Belgique chaque été, sa maman inscrit alors Mateo à des cours de chant, chez Dida Robert. «Ça a duré quatre à cinq ans. Depuis mon retour en Belgique, je suis 3 h de cours par semaine», poursuit le jeune homme qui termine actuellement sa rhéto, à distance, dans son école internationale, en Chine.

«Je ne connaissais pas Typh Barrow»

Son timbre grave sur la reprise de Someone you loved de Lewis Capaldi a subjugué Typh Barrow. «Je suis scotchée que personne d’autre ne se soit retourné mais ravie de t’embarquer avec moi», lui a lancé la chanteuse alors que Loïc Nottet et Henri PFR ont hésité à buzzer jusqu’à la dernière note. «Le seul que je connaissais des quatre coachs, c’était Loïc parce que je l’avais vu à l’Eurovision et j’aimais vraiment bien ce qu’il faisait. Mais Typh, je ne la connaissais pas. Ma marraine (NDLR: Justine Henin) m’a juste dit qu’elle était venue un jour chanter à son académie, à Limelette.»

L’ex-numéro 1 mondiale a sans aucun doute dû être fière de la prestation de son filleul, hier soir. «D’autant que je ne sais même pas si elle m’a déjà entendu chanter parce que je ne me suis jamais montré sauf en Chine. Donc ce sera une belle surprise. Mais elle m’a toujours beaucoup soutenu, nous sommes très proches», conclut-il.

À peine 16 ans et fan d’Aretha Franklin

Autre jeune talent en piste mardi soir: Clara Moffroid âgée de tout juste 16 ans, et coachée depuis quatre ans par la même prof de chant que Mateo. «J’ai aussi fait de la danse à La Hulpe pendant neuf ans et depuis deux ans, au Street art studio», ajoute cette élève en quatrième année au collège Cardinal Mercier. Sa reprise, extrêmement osée, du sublime All I ask d’Adèle lui a valu un buzz, mérité, de BJ Scott. «C’est la coach sur laquelle je m’étais le moins renseignée mais j’adore sa voix, son style», ajoute cette fan d’Aretha Franklin et d’Amy Winehouse.

La dernière Brabançonne à se présenter a eu moins de chance. La Tubizienne, Virginie Postermans, 21 ans, n’a pas convaincu le jury avec sa reprise de Tout va bien d’Orelsan.