SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu

Près de 110.000 conducteurs ont été soumis à un contrôle alcool dans le cadre de la campagne Bob. Cela représente plus de 2.600 contrôles par jour. Malgré le couvre-feu, les nuits n’ont pas été si calmes…

Dans les circonstances sanitaires difficiles que l’on sait, la police a néanmoins procédé à de nombreux contrôles d’alcoolémie dans tout le pays, cet hiver. Près de 110.000 conducteurs ont ainsi été contrôlés dans le cadre de la campagne Bob.

«Bien que l’immense majorité des conducteurs soient conscients de l’incompatibilité entre alcool et conduite», 2,2% d’entre eux étaient tout de même positifs, précise l’institut Vias.

«Bien que le respect des mesures sanitaires occupait une bonne partie de leur temps», la police fédérale et les zones de police locales ont contrôlé précisément 109.932 conducteurs au cours des 6 semaines de la campagne Bob.

Cela représente plus de 2600 contrôles par jour. «En raison des circonstances particulières cette année, cela n’a pas de sens de comparer ce chiffre avec celui des autres années», estime Vias.

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu
«Nous devons constater que le couvre-feu et la fermeture des cafés et restaurants n’empêchent pas certains conducteurs de reprendre le volant en étant sous influence», regrette la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. -

+ À RELIRE | «Le risque de se faire contrôler a été multiplié par deux en dix ans»

+ VIDÉOS | Campagne choc: les conducteurs sous influence auront un porte-clés avec le prénom d’un enfant tué dans un accident

Sur les 109.932 tests effectués, seuls 2.458 conducteurs, soit 2,2% de l’ensemble des conducteurs donc, ont été positifs.

La grande majorité de ces conducteurs avaient un taux d’alcool supérieur à 0,8 ‰. Quand on sait que sans même dépasser ce seuil, les conséquences peuvent déjà être lourdes (voir ci-dessous)...

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu
Plus de 1.700 conducteurs présentaient un taux d’alcool supérieur à 0,8. -

Un nombre important de conducteurs circulaient la nuit sous l’emprise de l’alcool, malgré le couvre-feu

Cet hiver, 90% des contrôles ont été effectués de jour, «ce qui est logique vu le couvre-feu en vigueur la nuit».

En semaine, 1,5% des conducteurs étaient positifs la journée contre 2% le week-end.

Malgré le couvre-feu, un nombre important de conducteurs circulaient la nuit sous l’emprise de l’alcool: leur pourcentage était d’ailleurs 3 à 4 fois plus élevé que pendant la journée.

Les nuits de semaine, 8% des conducteurs contrôlés étaient positifs contre 7% les nuits de week-end.

Même en période de crise sanitaire, un petit groupe de conducteurs continuent à combiner alcool et conduite

Au total, 779 conducteurs ont été pris avec une alcoolémie trop élevée la nuit. «Cela représente une moyenne de 18 conducteurs pour chaque nuit de la campagne Bob», insiste l’institut Vias. «Ces résultats montrent qu’il est et reste nécessaire d’organiser des contrôles en toutes circonstances, même pendant la crise sanitaire.»

Et de Vias de poursuivre: «Même en période de crise sanitaire, un petit groupe de conducteurs continuent à combiner alcool et conduite. Alors qu’un un couvre-feu est instauré depuis plusieurs mois, il est frappant de constater que chaque nuit, 18 conducteurs sont, en moyenne, contrôlés positifs.»

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, ne dit pas autre chose lorsqu’elle constate «que le couvre-feu et la fermeture des cafés et restaurants n’empêchent pas certains conducteurs de reprendre le volant en étant sous influence. Ils mettent en danger non seulement leur propre vie, mais aussi celle des autres. Nous restons engagés dans la lutte contre la conduite sous influence et les autres infractions routières qui sont à l’origine d’accidents graves ou mortels.»

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu
8% des tests se sont révélés positifs lors des contrôles effectués en semaine durant la nuit, contre 7% pour ceux réalisés le week-end pendant la nuit. -

Des conséquences désastreuses, même sans dépasser 0,8 ‰ d’alcool dans le sang

Pour rappel, au cours des dix dernières années, le nombre d’accidents corporels impliquant un chauffeur qui avait trop bu a diminué d’environ 20%, selon des chiffres communiqués par l’institut Vias dans le cadre de la campagne choc visant à donner aux conducteurs sous influence un porte-clés avec le prénom d’un enfant tué dans un accident.

«Cependant, en 2019, nous avons encore dénombré 4.106 accidents impliquant un conducteur sous l’influence de l’alcool», précisait Vias, confirmant que «l’alcoolémie moyenne du conducteur dans ce type d’accident atteint 1,7 ‰!»

Heureusement, tous les conducteurs positifs n’ont pas une telle descente… Mais même sans dépasser les 0.8, les conséquences peuvent être lourdes.

«Chaque jour dans notre pays, on constate un accident avec tués ou blessés impliquant un conducteur ne dépassant pas 0,8 ‰ d’alcool dans le sang. En 2019, il y a eu 375 accidents corporels de ce type.»

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu
Le coup d’envoi d’un nouveau week-end sans alcool au volant avait été donné vendredi dernier. EdA Mathieu Golinvaux

Campagne Bob: 110.000 conducteurs contrôlés, près de 800 conducteurs testés positifs pendant la nuit malgré le couvre-feu
- EdA Mathieu Golinvaux