FOOTBALL

VIDÉO | Tête contre tête, invectives et insultes: le violent clash entre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic

VIDÉO | Tête contre tête, invectives et insultes: le violent clash entre Romelu Lukaku et Zlatan Ibrahimovic

Une image qui a fait le tour du web notamment. Photo News

L’Inter Milan a remporté le derby milanais en quart de finale de la Coupe d’Italie. Un résultat quasi éclipsé par la «rixe» entre les attaquants vedettes des deux équipes, pourtant anciens coéquipiers.

Ils ont été équipiers à Manchester United lors de la saison 2017/18. Zlatan Ibrahimovic avait certes chambré le Belge en racontant, fin 2019, qu’il lui avait proposé 50 euros à chaque fois qu’il réussirait un contrôle de balle. Mais il avait respectueusement ajouté: «Lukaku a cette folle envie de faire ses preuves et je suis sûr qu’il réussira aussi à l’Inter.»

Il n’en reste visiblement pas moins une certaine tension entre les deux stars du ballon rond. Lors du derby della Madonnina mardi soir, une altercation a éclaté entre eux peu avant la mi-temps. Lukaku venait de se faire faucher par Alessandro Romagnoli et «Ibra» est venu s’en mêler. Des mots se sont échangés, Lukaku est venu en colère vers le Suédois qui, égal à sa réputation, n’a pas reculé au point de finir en tête contre tête avec notre compatriote.

Les invectives ont continué jusqu’au retour aux vestiaires, Lukaku ne décolérant pas pendant que Zlatan l’invitait à le rejoindre dans le couloir. D’après La Gazzetta dello Sport, Ibrahimovic aurait dit à l’attaquant belgo-congolais: «Vas faire tes rites vaudous une autre fois, espèce d’âne». Ce à quoi Lukaku aurait répondu en s’en prenant verbalement à la femme et à la maman du Suédois. Ambiance cour de récré pour deux vedettes qui ont mis de côté leur devoir d’exemplarité...

Tous deux buteurs et Zlatan exclu

Les deux joueurs ont (heureusement) aussi montré leurs qualités footballistiques en inscrivant chacun un but. Ibrahimovic avait ouvert le score à la 31e tandis que Lukaku a égalisé sur penalty à la 71e, 13 minutes après l’exclusion sévère de… Zlatan pour un 2e carton jaune.

C’est finalement l’Inter qui s’est qualifié grâce à un coup franc du Danois Christian Eriksen à la 97e minute.