article abonné offert

TOURISME

Voyages Copine à Namur: «Le touriste est moins dangereux qu’un usager du tram»

Voyages Copine à Namur: «Le touriste est moins dangereux qu’un usager du tram»

Jean-Christophe Weicker: «Nous travaillons sur une autre manière de consommer le voyage après la crise.» -

Le patron des Voyages Copine n’a plus guère d’espoir de revoir partir une foule de touristes avant l’été. Il dénonce un «travel bashing».

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 26 des 861 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?