BRUXELLES

Interpellations lors d’une manifestation contre la «justice de classe» à Bruxelles

Interpellations lors d’une manifestation contre la «justice de classe» à Bruxelles

La manifestation n’avait pas été autorisée mais une centaine de personnes se trouvaient au Mont des Arts. © Twitter

Une vingtaine d’organisations manifestaient dimanche après-midi contre la «justice de classe» au Mont des Arts, à Bruxelles. L’action n’avait pas été autorisée par la Ville, mais la police locale leur a accordé une heure de rassemblement.

Après ce temps, certaines personnes présentes ont refusé de quitter les lieux et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l’ordre, qui ont dès lors procédé à des arrestations.

Les organisateurs avaient appelé au rassemblement après plusieurs incidents survenus ces derniers temps au cours desquels des personnes d’origine étrangère ont été blessées voire sont décédées après l’intervention de la police. Les manifestants ont évoqué entre autres les jeunes Bruxellois Adil et Mehdi, mais également Ibrahima Barrie, Mawda ou encore Jozef Chovanec.

La manifestation n’avait pas été autorisée, mais vers 14H00, une centaine de personnes se trouvaient au Mont des Arts.

«La manifestation s’est passée dans le calme», a déclaré Ilse Van de keere, porte-parole de la police. «Mais après, de petits groupes se sont formés et ont tenté de se rendre dans le centre-ville en criant ‘on va tout casser’ alors que d’autres personnes ont refusé de quitter les lieux. Nous sommes donc intervenus et avons procédé à plusieurs interpellations.»

Selon plusieurs témoignages sur les réseaux sociaux, les forces de l’ordre auraient fait usage de gaz lacrymogène et auraient bloqué un grand groupe près de la gare Centrale.