POLITIQUE

Ecolo veut atteindre 17 milliards d’investissements publics en 2024

Ecolo veut atteindre 17 milliards d’investissements publics en 2024

Jean-Marc Nollet. BELGA

Les verts francophones organisaient samedi après-midi des vœux virtuels retransmis via Facebook Live.

Ecolo veut atteindre les 17 milliards d’euros d’investissements publics en 2024, tous niveaux de pouvoir confondus, ont indiqué les co-présidents du parti Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet.

Depuis le 1er octobre, Ecolo est entré au gouvernement fédéral, un an après avoir rejoint les majorités en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles. «Il aura fallu plus de 10 ans pour que s’impose enfin l’idée d’un Green Deal, ce grand plan d’investissements publics orienté vers la transition écologique et solidaire. Mais cette fois on y est», a commenté Jean-Marc Nollet, en référence au plan développé par l’Union européenne.

«Chacun des gouvernements où Ecolo est représenté y travaille et le rendez-vous final est fixé pour fin avril. Notre message est clair, il tient en deux points», a poursuivi le co-président. D’une part, «pas question de saupoudrage ou de gaspillage». D’autre part, «l’enveloppe européenne est un premier pas, important, mais elle ne suffira pas. Pour respecter ce qui est dans l’accord de gouvernement, elle doit être plus que doublée par des investissements réalisés en propre et en complément des six milliards européens. Plaçons l’ambition à la hauteur des engagements: atteindre 17 milliards d’investissements publics en 2024, tous niveaux de pouvoir confondus.»

Il aura fallu plus de 10 ans pour que s’impose enfin l’idée d’un Green Deal, ce grand plan d’investissements publics orienté vers la transition écologique et solidaire. Mais cette fois on y est

Les co-présidents d’Ecolo ont également fait référence au Sommet mondial pour la biodiversité prévu fin mai ou à l’automne. «Il doit fixer un cap, clair et ambitieux: 30% de notre Planète doit être définie comme zone protégée», a estimé jean-Marc Nollet.

En réponse au bouclier fiscal projeté par le MR, Ecolo évoque un «bouclier social»: automatisation des droits; aide accrue pour les jeunes, certains indépendants, en particulier l’horeca, et pour le monde de la culture et, enfin, mise en place d’une «vraie justice fiscale» avec lutte «de toutes nos forces» contre l’évasion fiscale.