BEYNE-HEUSAY

Les défenseurs du Ry-Ponet inquiets par le projet de transformation de la ferme Ste-Anne à Beyne-Heusay

Les défenseurs du Ry-Ponet inquiets par le projet de transformation de la ferme Ste-Anne à Beyne-Heusay

La plateforme de défense du Ry-Ponet n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. Doc.

La ferme Ste-Anne, bientôt transformée? La plateforme de défense du Ry-Ponet s’inquiète de ce projet. L’enquête publique a débuté.

La campagne à Beyne-heusay... Des champs quasi à perte de vue et, depuis quelques jours, ces affiches jaunes en bord de route, annonçant une enquête publique. Au cœur du site du Ry-Pont, cet espace de près de 400 hectares entre Liège, Fléron, Beyne-Heusay et Chaudfontaine. Les riverains auraient d’ailleurs pu passer à côté de ces panneaux d’affichage si l’un d’entre eux n’avait eu l’attention attirée lors d’une balade par leur couleur. Et depuis, ils se sont informés. Et depuis, ils ont décidé de se mobiliser. Pour preuve, le groupe qu’ils ont créé sur les réseaux sociaux «Ry-Ponet, un paysage à préserver».

Le projet? La SPRL Scheen Project (de Malmedy) a introduit une demande de permis unique pour la transformation de la ferme Ste-Anne en deux salles pour événements, 17 chambres de type «à la ferme», une microbrasserie ainsi que l’aménagement d’une zone de culture maraîchère.

La plateforme de défense du Ry-Ponet n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux. «Ceci est un projet de la SPRL Scheen Project et pas un projet de notre potentielle coopérative. Vu le programme annoncé sur l’affiche, ce projet s’écarte clairement du nôtre et pourrait créer des nuisances. Les valeurs et les objectifs sont clairement différents.»

L’enquête publique a débuté jeudi et se clôturera le 19 février prochain.


Nos dernières videos