WRC

Rallye de Monte-Carlo: Neuville termine la journée en 5e position

Rallye de Monte-Carlo: Neuville termine la journée en 5e  position

Neuville s’est montré satisfait de sa collboration avec son nouveau copilote Martijn Wyndaeghe. AFP

Thierry Neuville (Hyundai i20) occupe la 5e place du Rallye de Monte-Carlo après la journée de ce vendredi dans la région de Gap, et après 7 des 14 spéciales au programme. Le pilote germanophone et son nouveau copilote Martijn Wyndaeghe se trouvent à 59.1 secondes du Gallois Elfy Evans (Toyota Yaris) en tête.

Evans possède 7.4 secondes d’avance sur Sébastien Ogier (Toyota Yaris). Septuple champion du monde et tenant du titre, le Français avait profité de l’ES7, la dernière spéciale de la journée, celle de Chalençon (21,62km), pour revenir à la 2e place. Ogier avait pris la tête lors de la première spéciale du matin mais une faute et une crevaison dans l’ES6 lui a fait perdre une trentaine de secondes et fait reculer provisoirement au troisième rang.

L’Estonien Ott Tanäk (Hyundai i20), champion du monde en 2019, 3e à 25.3 secondes, complète le podium à l’issue de la journée de ce samedi.

Thierry Neuville avait réussi lui le 3e temps dans, l’ES6, la spéciale d’Asprimont (19,61 km), ce qui lui avait permis de gagner une place (4e).

«Beaucoup de pluie dans cette spéciale avec des conditions très glissantes. La voiture fonctionne bien, les pneus aussi et on a fait quelques changements à l’assistance qui me convienne bien. C’était une bonne étape pour nous et Martijn a fait un super job», avait communiqué le pilote de St-Vith.

«On a fait le maximum ce matin avec le choix de pneus qu’on avait. Martijn travaille dur et il a fait de gros progrès. Les conditions étaient très difficiles ce matin et c’était un vrai challenge qu’il a relevé sans problème», avait déjà tweeté Neuville après l’ES5.

Le pilote belge estimait ensuite avoir effectué une ES7 «propre», louant encore les mérites de son nouveau copilote, 28 ans, qui a remplacé Nicolas Gilsoul juste avant le rallye. C’était sans compter sur le jeune Finlandais de 20 ans, Kalle Rovanpera (Toyota Yaris), auteur d’une solide ES7, qui le dépassait au général pour prendre sa 4e place.

«Ce matin, nous avions un retard de 1:02.7 sur le leader, à présent il est de 59.1. L’après-midi ne fut pas si mal. Pour faire mieux demain (samedi) il va falloir faire le bon choix de pneus», a ajouté encore Thierry Neuville rentré au parc. «C’est aussi simple que ça. On peut être tout de même content de notre place aujourd’hui.»

Renaud Jamoul, copilote du Français Adrien Formaux (Ford Fiesta Mk II), pointait lui en 9e position et était 2e en WRC2 à 47.1 secondes du Danois Andreas Mikkelsen (Fabio Evo) et 7e au général.

Trois étapes spéciales sont au programme de samedi. Cette 89e édition du Rallye de Monte-Carlo, remporté 7 fois déjà par Ogier et par Neuville l’an dernier, s’achèvera dimanche par quatre spéciales.

Samedi dès l’aube, à 6 h 30 en effet l’heure où pourrait blanchir la montagne avec l’arrivée possible de la neige, les pilotes partiront pour trois spéciales d’un total de 57,10 km à l’est de Gap, au sud et au nord du lac de Serre-Ponçon. Les équipages sont attendus directement après à Monaco, base du dernier jour de course dimanche.