CORONAVIRUS

Une forte dose d’anticoagulants peut prévenir des formes sévères du Covid-19

 Une forte dose d’anticoagulants peut prévenir des formes sévères du Covid-19

Image d’illustration Kiryl Lis - stock.adobe.com

Une dose élevée d’anticoagulants peut prévenir le développement d’une forme grave du Covid-19, ressort-il vendredi de résultats intermédiaires d’une étude mondiale menée auprès de 1.400 patients atteints d’une forme modérée de la maladie. Le produit permet également un meilleur rétablissement.

L’étude a été menée sur des patients admis à l’hôpital mais qui ne se trouvent pas aux soins intensifs. Une haute dose d’anticoagulants s’est avérée plus efficace pour éviter la formation de caillots sanguins.

«Depuis le début de la pandémie, les médecins du monde entier ont constaté une augmentation des caillots sanguins chez les patients atteints du Covid-19. Ces caillots mènent à des complications, telles qu’une insuffisance pulmonaire, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Désormais, nous savons que donner une dose plus élevée d’anticoagulants est sûr et efficace pour ce groupe», explique Lennie Derde, chercheuse qui travaille également aux soins intensifs dans un hôpital d’Utrecht, aux Pays-Bas.

La façon dont se forment les caillots sanguins n’est pas toujours claire. Cela nécessiterait une recherche plus approfondie.

Presque tous les patients contaminés par le coronavirus reçoivent des anticoagulants mais dans de faibles quantités. Il a en effet été démontré que les patients sévèrement atteints ne devaient pas recevoir une dose élevée, qui pourrait leur être nocive.

Mme Derde a coordonné l’étude en Europe avec le microbiologiste Marc Bonten, également de l’hôpital d’Utrecht. Selon elle, ce traitement pourrait aider à réduire la pression sur les soins intensifs.