BELGIQUE

Voyages, coiffeurs, jeunes: les annonces du comité de concertation

Le comité de concertation (Codeco) s’est réuni ce vendredi après-midi à Bruxelles, afin d’examiner de nouvelles mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus.

«La situation s’est stabilisée. C’est le fruit de nos efforts communs, c’est notre mérite à tous. Mais cela ne veut pas dire que le danger a disparu», a expliqué le Premier ministre, Alexander De Croo, en ouverture de la conférence de presse du comité de concertation.

Les variants du coronavirus, plus contagieux, inquiètent notamment tout le continent européen, dont notre pays.

Du 27 janvier au 1er mars les voyages à caractère récréatif et touristique seront interdits, de la Belgique vers l’étranger mais l’inverse également, a précisé le Premier ministre. On peut aller dans d’autres pays mais uniquement pour des raisons essentielles (travail, coparentalité, santé etc.).

À partir de lundi, tous les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud ou d’Amérique du Sud devront passer dix jours en quarantaine et subir deux tests PCR (un avant et un après l’arrivée en Belgique).

Dans l’état actuel de l’épidémie, les professions de contact (coiffeurs, esthéticiennes etc.) ne peuvent pas rouvrir. Une perspective est néanmoins donnée au secteur, avec une possibilité de reprise le 13 février. La décision sera prise le 5 février, lors d’un prochain comité de concertation.

Les personnes testées positives à la Covid 19 devront désormais se placer en isolement durant dix jours au lieu de sept, a-t-il été décidé. Selon le Vice-premier ministre Frank Vandenbroucke, cette mesure fait partie d’une nouvelle stratégie de test élaborée au cours de la semaine par les ministres de la Santé. Il y aura beaucoup plus de tests, par exemple dans les écoles ou les quartiers où il y a une possible percée du virus, a-t-il prédit.

En outre, à partir de la semaine prochaine, tous les laboratoires, y compris les laboratoires privés, auront les moyens d’utiliser le test PCR pour déterminer immédiatement s’il s’agit d’un éventuel mutant extra infectieux du coronavirus. «C’est comme ça que nous allons limiter ces dangereuses variantes», a déclaré M. Vandenbroucke.

Enfin, le gouvernement continue de mettre l’accent sur la vaccination. Selon le vice-premier ministre sp.a, cela reste «une route cahoteuse», car la campagne dépend de la production et de la livraison des vaccins. Mais «cela avance», a dit M. Vandenbroucke. «Demain matin, le compteur affichera déjà 183 000 vaccinations», a-t-il promis.

Alexander De Croo a ensuite eu un dernier mot pour les jeunes.

«Nous sommes conscients que la situation est difficile à gérer. Parfois on ne voit pas la lumière au bout du tunnel. Dans ces moments difficiles, parlez-en. Nous vous demandons un dernier effort».

L’horeca, la culture et l’événementiel restent fermés.