RONGY

32 pommiers volés aux vergers de Brunehaut

Désolation pour les Vergers de Brunehaut… Hier, un vol d’une trentaine de pommiers d’une variété rare a été constaté!

Tout se vole, même des pommiers… Les responsables des Vergers de Brunehaut viennent d’en faire l’amère expérience. «Nous avions déjà eu quelques vols, mais cela se limitait à un ou deux arbres par-ci par-là… relève Sébastien Dewaele. Mais, ici, ce sont 32 arbres qui ont disparu en quelques minutes! Lorsqu’on développe de nouvelles variétés, qu’on soigne les arbres années après années et qu’on arrive un beau matin au verger pour constater que des dizaines de pommiers ont disparu, c’est tout simplement rageant!»

Le vol a été constaté ce jeudi. «Il a été commis sur une partie du verger située le long de la route, précise le producteur. Après avoir passé trois ans en pépinière, les arbres venaient d’être plantés cet hiver dans le verger, dans l’attente de la production et des premières pommes à commercialiser d’ici 4-5 ans. Les arbres étaient encore petits, peu enracinés dans la terre… il a suffi de couper le lien et de tirer dessus pour les emporter. Vu le nombre d’arbres subtilisés, les voleurs devaient être bien préparés, et tout s’est sans doute passé très vite.»

Des arbres rares de pommes à chair rouge

Sébastien Dewaele signale que ce ne sont pas n’importe quel pommiers qui ont été pris pour cible. Certes, ils se retrouvaient en bord de route, facile d’accès, mais ils sont surtout des arbres d’une variété assez rare, exclusivement développée par les Vergers de Brunehaut. «Il s’agit d’arbres de notre variété des pommes, à chair rouge, la Peps, que nous avions créée nous-mêmes. Nous sommes les seuls à produire ces pommes, et d’ailleurs il y a un droit déposé sur cette variété qui ne permet pas à d’autres producteurs de développer cette sorte de pomme. D’ailleurs, si on se rend compte que de telles pommes à chair rouge voient le jour… on saura d’où cela vient!»

Des marques de soutien

Son coup de gueule, Sébastien Dewaele l’a partagé sur les réseaux sociaux. En réponse, il a obtenu de nombreuses marques de soutien. «C’est touchant de voir que les gens nous soutiennent et trouvent aussi qu’un tel comportement est totalement honteux.» Le producteur appelle les riverains à ne pas hésiter à le contacter s’ils voient la moindre chose suspecte. «Nous avions déjà installé des clôtures, mais nous allons les renforcer ainsi que les autres mesures de surveillance. Une plainte sera aussi déposée à la police, même si nous ne nous faisons pas trop d’espoir… Malheureusement, des arbres ne sont pas comme des fleurs qui repoussent en quelques semaines. Et même si nous avons déjà 150 arbres Peps en production, le vol aura des répercussions sur les années à venir… »


Nos dernières videos