RALLYE WRC

WRC: Thierry Neuville 4e à l’issue de la première journée du Monte-Carlo

WRC: Thierry Neuville 4e  à l’issue de la première journée du Monte-Carlo

Thierry Neuville était très heureux du travail de son copilote. AFP

Thierry Neuville, aux côtés de son nouveau copilote Martijn Wydaeghe, pointe à la 4e place du Rallye de Monte-Carlo, manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes, ce jeudi dans la région de Gap, en France.

La première étape a vu le Finlandais Teemu Suninen, en route pour créer la surprise, partir à la faute. Le pilote M-Sport Ford tenait le meilleur temps quand il a tapé un talus dans un virage à gauche avant de partir en tonneau et finir dans le fossé. Teemu Suninen et son copilote Mikko Markkula sont rapidement sortis de la voiture, indemnes.

C’est Ott Tänak qui en a profité pour signer le meilleur temps au terme des 20,58 kilomètres entre Saint-Disdier et Corps. Thierry Neuville a terminé 5e, à 3.9 secondes. «Ce n’était pas facile car la route est très glissante. Martijn a fait du très bon boulot pour sa première spéciale en championnat du monde», a déclaré le Saint-Vithois.

+ VIDÉO | Rallye Monte-Carlo : la violente sortie de route de Teemu Suninen

Tenant du titre à Monte-Carlo, Thierry Neuville a signé le 4e temps dans la 2e des 14 spéciales de l’épreuve, longue de 20,78 kilomètres entre Saint-Maurice et Saint-Bonnet, à 12.1 d‘Ott Tänak, une nouvelle fois auteur du scratch.

Après deux spéciales, Ott Tänak emmène la meute avec 3.3 secondes d’avance sur le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota), deux fois deuxième ce jeudi.

Le Britannique Elfyn Evans (Toyota), vice-champion du monde, est 3e à 8.5 secondes de Tänak. Suivent Thierry Neuville (16.0) et le champion du monde français Sébastien Ogier (Toyota), 5e à 16.9.

Neuville satisfait: «Tout s’est bien passé»

Pas de neige ce jeudi sur les routes du «Monte». La première spéciale était humide, tandis que la seconde comportait plus de flaques d’eau. Neuville et son nouveau co-pilote Wydaeghe ont terminé la première journée de compétition à la quatrième place. «Sans shakdown et sans tests préalables, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Mais finalement, tout s’est bien passé, à part un problème d’intercom. Le son aurait pu être meilleur», a déclaré Thierry Neuville.

«Martijn a fait du bon travail. Dans la deuxième étape, nous avons peut-être perdu un peu trop de temps, mais d’un autre côté, j’ai gardé un rythme avec lequel je me sentais bien. Demain sera une journée longue, difficile et pleine de défis. Il est important de faire le bon choix de pneus. Mais je suis impatient d’y être.»