BIERSET

Fin de la grève au sein de FedEx jeudi soir, premières réunions avec la direction début février

Fin de la grève au sein de FedEx jeudi soir, premières réunions avec la direction début février

Sauf mouvement spontané des travailleurs, l’arrêt de travail devrait se terminer comme prévu, soit deux jours après le début du mouvement de grogne. BELGA

La grève au sein du transporteur américain FedEx à l’aéroport de Liège se terminera jeudi soir comme prévu, ont indiqué les syndicats à Belga dans l’après-midi. Une grève de 48 heures avait été décrétée dans la foulée de l’annonce d’une importante restructuration au sein de l’entreprise, mardi.

Sauf mouvement spontané des travailleurs, l’arrêt de travaildevrait se terminer comme prévu, soit deux jours après le début du mouvement de grogne, ont confirmé à Belga les syndicats chrétien et socialiste.

L’heure précise de reprise du travail n’est néanmoins pas encore claire. La CNE évoque un retour au travail vendredi matin, quand la FGTB s’attend à une reprise pour la nuit de jeudi à vendredi.

Les syndicats n’ont pas eu de nouveau contact avec la direction de FedEx depuis le dernier conseil d’entreprise extraordinaire, mardi. «C’est un peu logique, car nous avons demandé du temps à la direction pour pouvoir nous concerter entre organisations syndicales», a précisé Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente à la CNE.

«Les premières réunions (avec la direction dans le cadre de la procédure Renault, NDLR) devraient avoir lieu début février», a indiqué Thierry Grignard, président de la FGTB Métal Liège-Luxembourg. «Nous avons un an devant nous, des mois et des mois de discussions s’annoncent.»

FedEx a annoncé mardi son intention de supprimer 671 emplois dans son hub aérien de Liège. Il a expliqué devoir «redimensionner ses effectifs européens à l’approche de la finalisation de l’intégration du réseau TNT», dont il a fait l’acquisition en 2016. L’implantation de Liège deviendrait un hub secondaire au profit de l’aéroport Charles de Gaulle, à Paris. Le plan de restructuration devrait également entraîner une modification des horaires et du nombre d’heures de travail pour 861 autres membres du personnel du site liégeois.

+ LIRE AUSSI | «FedEx est un client important mais il n’est pas le seul», rappellent les ministres wallons