NEDER-OVER-HEEMBEEK

4000m2 supplémentaires pour l’Athénée des Pagodes à Neder

L’Athénée des Pagodes, à Neder-Over-Heembeek, va recevoir une extension. Ces 4000m2 supplémentaires augmenteront sa capacité de 540 élèves. Salle de sport et réfectoires seront ouverts au quartier.

La Ville de Bruxelles va construire une extension à l’Athénée des Pagodes, à Neder-Over-Heembeek. Le chantier débutera fin 2023 selon les plans du bureau d’architectes ALTER, désigné «pour son approche novatrice et cohérente avec l’environnement».

L’extension portera sur près de 4000m2 et se concentrera sur des salles de classe, une salle de sport et les abords du site. L’ambition est d’augmenter la capacité d’accueil de 540 élèves, soit atteindre un total de 1250 élèves. L’extension sera construite sur le site de l’actuel Athénée Karel Buls, qui sera lui-même relocalisé dans un nouveau bâtiment au sein du complexe néerlandophone de l’avenue du Mustaard, actuellement en construction. Montant des travaux: 9.700.000€.

L’idée, comme on le verra dans les Marolles avec l’école Baron Steens, est de permettre l’accès à la salle omnisports hors des heures scolaires. Associations et habitants pourront aussi occuper le réfectoire en dehors des périodes de cours.

Mobilité active

Ce programme s’inscrit dans le cadre du plan d’investissements du Département de l’Instruction publique pour «poursuivre l’augmentation de la capacité d’accueil des écoles de la Ville». Celle-ci lutte en effet chaque année pour satisfaire parents et enfants, qui patientent parfois longtemps sur liste d’attente. «Répondre aux besoins de la population, c’est aussi permettre à chaque élève de trouver une place dans une école de qualité proche de son domicile. Notre premier, objectif c’est l’accessibilité», plaide Faouzia Hariche, Échevine de l’Instruction publique (PS).

En plus des matériaux de récup, de l’usage des eaux de pluie, des panneaux solaires, la mobilité active sera favorisée via une bonne connexion avec les trottoirs et les pistes cyclables bordant le site. Le nombre d’emplacements vélos sera augmenté à 100 et des bornes de rechargement pour vélos électriques sont prévues. «Le projet est tout à fait innovant, notamment au niveau des matériaux, mais il permet aussi de pérenniser ce patrimoine: les structures existantes seront gardées et améliorées», assure Lydia Mutyebele, Échevine en charge du Patrimoine Public (PS).