ENSEIGNEMENT

Sous pression, les écoles secondaires en Flandre une semaine en distanciel avant les congés

Sous pression, les écoles secondaires en Flandre une semaine en distanciel avant les congés

Illustration Photo News

Il y aura une semaine d’enseignement à distance, à partir du 8 février pour tous les élèves de l’enseignement secondaire en Flandre, a-t-on décidé mercredi soir lors d’une concertation entre partenaires de l’enseignement en Flandre. Pour les élèves de 5e et 6e primaires, le port du masque sera obligatoire si la classe est concernée par une contamination ou une quarantaine. Le Comité de concertation examinera ces propositions vendredi.

«Cette décision de Ben Weyts ne préjuge en rien de ce qui sera décidé du côté de l’enseignement francophone. La ministre de l’Education Caroline Désir rencontre les acteurs de l’enseignement ce jeudi. Un échange aura lieu avec eux sur base de l’analyse des experts sanitaires et des chiffres actuels de la pandémie», a réagi mercredi soir le porte-parole de la ministre de l’Enseignement obligatoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Nouvelles fermetures

Une école primaire et une école maternelle supplémentaires vont à leur tour entrer en quarantaine à Saint-Trond en raison des contaminations au coronavirus constatées au sein du personnel, a fait savoir mercredi soir la bourgmestre de la ville limbourgeoise, Veerle Heeren (CD&V), via son compte Facebook.

Ces deux écoles, Momentum et Villa Raam resteront fermées, selon une décision prises en concertation entre les autorités de la ville, de la province et de l’agence sanitaire flamande.

Les écoles maternelle et primaire Schuttershof étaient déjà fermées à Saint-Trond pour dix jours. Un certain nombre d’élèves et d’enseignants ont été testés positifs au coronavirus.

Pas de variant britannique à Houthulst

Il n’y a pas eu contaminations au variant britannique du coronavirus dans les écoles de Houthulst, a indiqué mercredi le bourgmestre Joris Hindrycxk. Tous les élèves et professeurs ont été testés après l’apparition du variant britannique dans une maison de repos de la commune. Il n’y a pas eu non plus de contaminations au variant dans les écoles élémentaires de Dixmude.

Après l’apparition du variant dans la maison de repos, toutes les écoles de Houthulst ont été testés. Il n’y a pas eu de contaminations au variant britannique et le taux de contamination était de 1,5% selon les tests, soit un taux très faible.

«Cela signifie que ces personnes ont été infectées il y a quelque temps. Nous sommes très soulagés que le variant britannique n’ait pas été transmis aux écoles. C’était une bonne décision de ne pas les fermer», a déclaré le bourgmestre. Il a précisé qu’une classe de 5e année devait être mise en quarantaine car trois élèves y ont été testés positifs. Mais, là aussi, il ne s’agissait pas de contamination au variant.

Des tests ont aussi été réalisés dans les écoles élémentaires de Dixmude. Il n’y avait pas non plus de traces de contamination au variant britannique. Les résultats des écoles secondaires sont encore attendus.