MOBILITÉ

La Flandre veut fermer l’échangeur entre ring et boulevard de la Woluwe: «Il faut une opposition bruxelloise ferme»

La Flandre veut fermer l’échangeur entre ring et boulevard de la Woluwe: «Il faut une opposition bruxelloise ferme»

L’échangeur entre Ring et boulevard de la Woluwe, comme le tronçon entre celui-ci et la chaussée de Louvain, juste au sud, risquent d’être supprimés. Google Street View

Les projets flamands d’élargissement du Ring imaginent supprimer l’échangeur entre l’anneau et le boulevard de la Woluwe. Le MR s’en inquiète: il s’agit d’un axe vers les autoroutes du nord et Zaventem, qui dessert de surcroît les communes de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert et Auderghem, ainsi que l’hôpital Saint-Luc.

Le MR s’est inquiété mardi, par la voix de la députée Anne-Charlotte d’Ursel, du projet de la société flamande chargée de plancher sur l’élargissement du ring de Bruxelles de supprimer l’échangeur entre l’anneau autoroutier et le boulevard de la Woluwe, ainsi que le tronçon de ce dernier reliant le Ring et la chaussée de Louvain.

Pour elle, ce projet aurait des conséquences catastrophiques pour les communes à l’est de Bruxelles mais aussi pour l’accès aux cliniques universitaires Saint-Luc, en cas de concrétisation.

«Seule liaison directe supprimée»

Selon l’élue libérale, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) ne l’a pas rassurée, mardi en commission du parlement bruxellois, en se prononçant «clairement en faveur du projet de la Werkvennootschap».

«Ce projet supprimerait la seule liaison directe et performante entre les communes de l’est de la Région (Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre et Auderghem notamment) et l’aéroport national, les zonings périphériques à celui-ci ainsi que l’accès aux autoroutes vers le nord du pays», a dénoncé Anne-Charlotte d’Ursel, également présidente de la commission Mobilité.

De plus, des milliers de personnes travaillent sur le site des cliniques universitaires Saint-Luc sans compter les patients, les urgences, les ambulances qui demandent des accès simplifiés.

Un report de trafic?

La députée libérale a demandé à la ministre bruxelloise de la Mobilité «une opposition ferme» à ce projet de la Werkvennootschap, «ce que la ministre s’est refusé à faire. Au contraire, elle a précisé être en adéquation avec les objectifs de la Werkvennootschap en précisant bien que rien n’était décidé», mais ne propose pas d’alternative à défaut desquelles il y aura un report à terme du trafic sur les rues adjacentes.

Dans ce cadre, l’étude d’une ligne de transport public véritablement performante le long du boulevard est indispensable avant d’envisager une fermeture. Les projets de la STIB évoquent un prolongement du tram 8 jusqu’à Bordet. «Ne devrait-on pas amener le tram 8 au-delà des cliniques Saint-Luc jusqu’à l’aéroport, un projet abandonné il y a quelques années», a-t-elle demandé.