ONHAYE-ANHEE

Onhaye: «On s’est fait avoir», 11 820€ pour 10 grammes de cocaïne!

Onhaye: «On s’est fait avoir», 11 820€ pour 10 grammes de cocaïne!

-

Les trois prévenus avaient échangé une Golf GTI volée contre la drogue. Voiture qu’ils doivent rembourser solidairement.

«On s’est fait avoir» avait cru bon de préciser Joséphine (prénom d’emprunt), membre du trio qui, le 19 février 2018, avait dérobé une Golf GTI au domicile d’une connaissance à Onhaye. Soi-disant pour remplir la cuve à mazout. Mais le trio s’était empressé d’aller échanger la voiture à Namur contre un autre genre de carburant: 10 grammes de cocaïne. Une quantité de drogue dont la valeur marchande est estimée à 500€, mais qui va leur en coûter 11 820€.

C’est en effet le montant total qu’ils sont condamnés par le tribunal correctionnel à rembourser solidairement au propriétaire du véhicule volé. Sans compter les condamnations pénales, à savoir une peine de probation autonome de deux ans pour Joséphine, 6 mois de prison et 800€ d’amende avec sursis pour Jacques (prénom d’emprunt), son compagnon qui attendait dans la voiture, et 150 heures de travail pour le troisième larron, un ami qui avait accompagné Joséphine au domicile de la victime pour y voler les clefs de la berline allemande.

À noter que Jacques est également condamné dans un autre dossier pour lequel le parquet avait sollicité la jonction. Il s’agit de faits de coups et blessures volontaires commis le 27 juillet 2017 à Anhée.

Ce jour-là, il s’en était pris à son voisin qu’il accusait d’avoir volé son chien. L’altercation s’était rapidement envenimée, les deux hommes s’empoignant. Un ami de Jacques s’était saisi d’une bouteille en verre et l’avait fracassé sur la tête du voisin. Ce dernier, furax, avait menacé d’incendier l’habitation de Jacques qui, face à la véhémence des menaces, était allé chercher une machette qu’il avait brandie devant son opposant. Fort heureusement, les choses en étaient restées là.

Des faits pour lesquels Jacques est condamné à 10 mois et 800€ d’amende supplémentaires. Le tout, là aussi, assorti d’un sursis probatoire, avec l’obligation de ne plus consommer ni alcool ni stupéfiants. L’ami qui avait fracassé la bouteille en verre écope de 6 mois de prison et 800€ d’amende.