article abonné offert

NAMUR

VIDÉO | Quand l’horeca se réinvente en confinement: des «pépites» qui «ont un sens»

Avec le confinement, le restaurant de Catherine Mathieu a nécessairement dû se réinventer pour survivre à la crise. D’une «cave à manger» où partager une assiette ou déguster un grand vin était la norme, cette Namuroise propose aujourd’hui un concept innovant liant à la fois les services d’un restaurateur (à emporter) et ceux d’une épicerie fine, voire d’une boutique de créations artistiques. Rencontre.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 29 des 728 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?