CORONAVIRUS

VIDÉO | Yves Van Laethem: «Des chiffres meilleurs que les pays voisins mais l’équilibre reste fragile»

Le Centre de crise et Sciensano ont tenu une nouvelle conférence de presse ce mardi, pour analyser les dernières tendances à la baisse des infections au coronavirus en Belgique.

 

 

Actuellement, le Centre de crise observe une diminution légère des moyennes hebdomadaires. «On espère que cette tendance va se poursuivre dans les jours à venir», confie Yves Van Laethem.

Depuis la fin de la deuxième vague en novembre, la Belgique se trouve dans un plateau aux environs de 2000 à 3000 contaminations par jour. «Ces chiffres sont meilleurs que beaucoup de pays voisins mais nous restons dans un équilibre fragile, notamment au niveau de l’impact sur les soins de santé», prévient le porte-parole interfédéral.

Mobilité en augmentation: «Le télétravail est important»

Avec la reprise des écoles et du travail, la mobilité a augmenté en Belgique. «Nous nous déplaçons plus et nous avons retrouvé les mêmes chiffres que nous avions en décembre, avant les congés de fin d’année. Inévitablement, nous nous attendons à avoir plus de cas dans ce contexte-là.»

«C’est une raison de plus pour souligner l’importance du télétravail. Par exemple, dans certains pays voisins, les écoles sont restées fermées, la mobilité a fortement diminué et les gens se déplacent moins. Dans un contexte d’écoles ouvertes comme chez nous, cela n’empêche pas d’insister sur l’importance de faire du télétravail», ajoute-t-il.

Au niveau des autres chiffres (hospitalisations, décès, lits occupés), le Centre de crise continue à voir une évolution favorable, avec une légère diminution.

Les nouveaux cas en baisse, sauf dans 2 provinces flamandes

Les nouvelles contaminations sont en légère baisse, de l’ordre de 2%. Cette diminution se retrouve globalement dans toutes les régions de Belgique: une baisse de 8% en Wallonie, de 6% à Bruxelles et d’1 % en Flandre.

VIDÉO | Yves Van Laethem: «Des chiffres meilleurs que les pays voisins mais l’équilibre reste fragile»
Sciensano - YouTube

Seuls le Limbourg et la Flandre occidentale voient leurs chiffres augmenter, avec respectivement 8 et 2%. A contrario, toutes les provinces wallonnes sont en baisse, avec notamment 21 % de diminution en province de Namur et 12% à Liège.

Les hospitalisations continuent à diminuer: 9% de moins par rapport à la semaine précédente. Cependant, dans certaines provinces ou régions (Bruxelles, Flandre Orientale, Limbourg, Brabant wallon), on remarque une petite augmentation des hospitalisations mais «heureusement, il y a plus de patients qui sortent que de malades qui rentrent à l’hôpital».

Variants: «40% de contagiosité supplémentaire»

Globalement, l’évolution des foyers épidémiques dans le pays reste favorable, selon les experts du Centre de crise. «Leur nombre et leur taille diminuent légèrement.»

Quant aux variants britannique ou sud-africain supposément plus contagieux, on recense, à l’heure actuelle, 91 variants britanniques et 7 variants sud-africain en Belgique. Actuellement, ces variants représentent moins de 5% de souches isolées chez nous, même si ce chiffre «va indubitablement continuer à augmenter».

«Au niveau de leur contagiosité, on estime un risque supplémentaire de 40% de contagiosité induit par ces variants», précise Yves Van Laethem.

«Ne nous braquons pas trop sur les variants en question. Il y a des variants qui naissent un peu partout dans le monde et d’autres, probablement, auront encore des caractéristiques différentes qui pourraient les favoriser», ajoute le porte-parole interfédéral.