CORONAVIRUS

Le variant sud-africain n’est pas plus mortel mais deux fois plus contagieux

 Le variant sud-africain n’est pas plus mortel mais deux fois plus contagieux

L’Afrique du Sud compte plus d’1,3 million de cas de coronavirus, dont quelque 37.000 morts. AFP

Selon des experts, si le variant sud-africain est deux fois plus contagieux, il ne serait pas plus mortel.

Le nouveau variant du coronavirus identifié en Afrique du Sud en octobre, et désormais prédominant dans le pays, n’est pas plus mortel mais il est deux fois plus contagieux, a affirmé lundi un panel d’experts sud-africains.

Baptisé 510Y.V2, cette mutation «est 50% plus transmissible», mais «rien n’indique que le nouveau variant est plus sévère», a déclaré le Pr Salim Abdool Karim, épidémiologiste et coprésident du comité scientifique au ministère de la Santé sud-africain.

Ces conclusions sont notamment tirées de données collectées dans les principaux foyers de contamination du pays d’Afrique australe.

L’Afrique du Sud compte plus d’1,3 million de cas de coronavirus, dont quelque 37.000 morts.

Durement frappé par la seconde vague de la pandémie, le pays a toutefois enregistré lundi une diminution de 23% du nombre de cas, a annoncé lundi le ministre de la Santé Zweli Mkhize.