article abonné offert

JODOIGNE

«Le livre est devenu un refuge», disent certains libraires de Jodoigne

«Le livre est devenu un refuge», disent certains libraires de Jodoigne

Miren van de Capelle (ci-dessous) et Jean-Noël Binet sont d’accord: les gens ont repris goût au livre classique. ÉdA

Les libraires sont d’accord: on lit plus avec le confinement. Mais cela ne profite pas nécessairement à leur commerce.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 495 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?