TRAIL

Trailera ou trailera pas à la Sibérie?

Trailera ou trailera pas à la Sibérie?

Bon nombre d’inscrits croisent les doigts pour enfiler leurs baskets et épingler un dossard. Amandine Gilson

Le dernier week-end de février devrait être la fête du trail du côté de Profondeville, à moins que le Covid n’en décide autrement…

Le Trail de la Sibérie doit prendre une tout autre dimension cette année. Le petit événement régional, organisé au départ de Profondeville depuis ses débuts, entre dans la cour des grands en proposant l’Ultra trail de la Sibérie pour la première fois, alors qu’ils en sont à la troisième édition.

Au programme, 50, 75 et même 100 kilomètres pour les plus téméraires en plus de toutes les distances plus abordables qui étaient déjà proposées les années précédentes. Jusque-là, rien de nouveau, mais en cette période incertaine pour tous les organisateurs, l’ASBL à la tête de l’organisation, l’Ultra Raid des 3 Vallées, est au four et au moulin. À seulement un mois et demi de l’épreuve, tout se met en place. Pourtant, ils n’ont aucune assurance d’avoir les autorisations pour le week-end des 26 et 27 février. « Les communes se réservent le droit de donner leur décision quinze jours avant l’événement. Cela fait court de notre côté, mais c’est bien entendu compréhensible vu la crise que nous traversons. Nous ne sommes pas certains de pouvoir organiser, mais jusque-là, nous faisons tout comme si l’événement était maintenu», précise Guillaume Mogenet, un des membres de cette ASBL de passionnés.

De nombreux inscrits

Ils sont près de 800 à être inscrits pour le moment sur une des épreuves proposées, à savoir 6, 12, 18, 25, 50, 75, 100 ou encore 100 kilomètres relais.

Cela fait un sacré nombre d’inscrits et de traileurs qui croisent les doigts dans le but de pouvoir enfiler leur basket mais surtout d’épingler à nouveau un dossard sur leur poitrine.

« On ne va pas se le cacher, le risque est grand que l’édition soit annulée ou plutôt reportée. Nous sommes dans l’incertitude la plus totale. Nous nous réunissons, nous discutons et nous essayons de voir ce qu’il est possible de faire avec tous les acteurs de cet événement. Si malheureusement l’événement ne peut avoir lieu fin février et qu’il est tout bonnement et simplement annulé, nous proposons un remboursement intégral pour les participants. Si nous trouvons le moyen de reporter notre événement à une date ultérieure, nous proposerons un report des inscriptions. Tout cela, bien sûr, est à prendre au conditionnel, puisque de notre côté, aucune décision n’a encore été prise, même si nous ne sommes pas dupes».

Les organisateurs sont donc dans la totale incertitude mais n’en restent pas pour le moins motivés, d’autant qu’ils ont lancé ce week-end les inscriptions pour leur Ultra Raid des 3 Vallées, une épreuve de vélo tout-terrain qui se déroule durant trois jours à la découverte d’une région qui se prête magnifiquement bien à la discipline.