SANTÉ

Vaccination: les communes rurales oubliées?

Vaccination: les communes rurales oubliées?

La vaccination des personnes âgées va s’accélérer en mars. EdA - 501153117421 (illustration)

Les zones moins peuplées pas assez considérées? C’est la crainte des vingt bourgmestres verviétois.

La Région wallonne a dévoilé jeudi son plan de vaccination à grande échelle. Le dispositif comprendra 54 centres, dont trois chez nous: Verviers, Spa pour les personnes de plus de 65 ans ou plus de 45 ans à risque (courant du mois de mars), Lierneux et également Verviers pour le personnel d’aide et de soin en première ligne qui n’est pas encore vacciné (dès début février).

Ce vendredi, l’ASBL Région de Verviers, réunissant les vingt bourgmestres de l’arrondissement, a indiqué dans un communiqué «s’inquiètent de l’importance portée à la vaccination pour la population des communes moins peuplées qui composent en grande partie l’arrondissement verviétois.»

Nos élus souhaitent ainsi ce que le vaccin aille à la population et non l’inverse.

Appel du pied au Gouverneur de la province

Afin que cette campagne soit réussie, il est nécessaire, selon les vingt bourgmestres, de tabler sur une stratégie de proximité qui permettra de s’assurer la confiance de l’ensemble de la population.

«Comment? En proposant de vacciner dans des lieux plus proches et mieux connus de citoyens de l’arrondissement. Souhait qui s’appuie également sur la prise en compte d’une difficulté majeure au niveau de la mobilité pour bons nombres de personnes concernées par le vaccin délivré au mois de mars», poursuit le communiqué de presse.

«Dès lors, les bourgmestres font offre de service au Gouvernement wallon afin de jouer un rôle permettant de vacciner la population priorisée dans des conditions de proximité fortes.»

Pour les vingt bourgmestres de l’arrondissement de Verviers, il est essentiel de tenir compte des caractéristiques du territoire et de sa population pour réussir l’ambitieuse campagne de vaccination en cours.

Ce vendredi 15 janvier après-midi, 49.847 personnes avaient reçu la première injection du vaccin de Pfizer/BioNtech, le seul disponible à ce jour sur le territoire belge, ressortait-il des premiers chiffres compilés par l’Institut de santé publique Sciensano.