MOBILITÉ

La bruxelloise Skipr primée parmi les 550 start-up qui «façonnent l’avenir de la mobilité en l’Europe»

La bruxelloise Skipr primée parmi les 550 start-up qui «façonnent l’avenir de la mobilité en l’Europe»

Mathieu de Lophem, CEO et cofondateur de Skipr, se dit «incroyablement fier». de l’obtention de ce «Gold Award» de l’European Startup Prize for Mobility. ÉdA – Julien RENSONNET

L’app bruxelloise Skipr a été récompensée par un prix européen de la mobilité verte. 4 start-up européennes ont été primées sur 550 candidats. Selon la Commission, il s’agit pour ces boîtes de «façonner l’avenir de la mobilité en Europe».

L’app bruxelloise de mobilité Skipr a été récompensée d’une médaille d’or à la 3e édition de l’European Startup Prize for Mobility. Cette application mobile mise au point au Lab Box, pôle «mobilité innovante» de l’importateur VW D’Ieteren, concentre sur une seule plateforme les solutions de mobilité, leur géolocalisation et vos moyens de payement. Ce système est appelé MaaS («Mobility as a Service») dans le jargon de la mobilité.

D’après un communiqué répercuté ce 15 janvier par la start-up, ce «gold award» a été obtenu de haute lutte. 550 candidats ont d’abord été écrémés, avant que les 12 finalistes soient départagés par un jury composé notamment de membres de l’Union européenne, de la Commission et de la Banque européenne d’investissement.

Mathieu de Lophem, CEO et cofondateur de Skipr, se dit «incroyablement fier». L’homme se félicite de voir son travail reconnu comme «innovant, durable et inclusif».

Outre Skipr et son guichet unique de planification de trajet, 3 autres «gold awards» ont mis un point final au processus. On y retrouve la Suisse Fairtiq qui permet d’acheter des titres de transport public de manière centralisée et toujours au meilleur prix, l’Allemande Surve Mobility qui propose logiciels et solutions d’infrastructure intelligents pour les flottes de mobilité partagées et la Française Pony, fournisseur français de vélos et de scooters électriques partagés dont les utilisateurs peuvent aussi partager leur propre véhicule.

Karima Delli, présidente de la commission des transports du Parlement européen et de l’European Startup Prize for Mobility, est persuadée que «ces start-up contribueront à façonner l’avenir de la mobilité en Europe dans les années à venir».