COURSE À PIED

COURSE A PIED| La nouvelle saison est déjà perturbée

COURSE A PIED| La nouvelle saison est déjà perturbée

C’était en octobre à Gaurain: un Cross de masse en mode Covid avec des mesures drastiques! Cela deviendra-t-il la norme? ÉdA – 50974908039

Le prolongement des mesures jusque mars met du plomb dans l’aile à la saison des joggings… S’adapter, oui mais comment?

Si le joggeur a été relativement épargné par les restrictions imposées par le Covid-19 depuis le début de la pandémie – il a toujours pu, au minimum, courir seul, en duo, en quatuor ou encore en petit groupe! – il a été sevré de «compétition» depuis maintenant dix mois. À de très rares exceptions près, l’amateur de course à pied a dû ronger son frein, lui qui aime tant l’ambiance des joggings qui, dans notre région, sont habituellement légion. Rien que le Challenge ACRHO, cela représente déjà 40 rendez-vous, de la mi-février à début décembre!

Un challenge qui, l’an passé, a été bien malgré lui réduit à peau de chagrin, seules cinq courses ayant pu se dérouler. Quatre avant le confinement de mars et une juste avant le pic de la deuxième vague!

Étaler sur plusieurs heures?

Qu’espérer pour 2021? L’annonce du maintien des mesures sanitaires jusque début du mois de mars a déjà plombé l’ambiance. La nouvelle saison aura assurément une entame perturbée: «Il n’y a pas grand-chose à dire pour l’heure, pointe le président de l’ACRHO Jean-Luc Debaisieux, faisant ainsi référence aux incertitudes qui règnent autour de la pratique sportive et d’éventuels rassemblements sportifs. Le calendrier de la saison est quasi définitif. On sait ainsi déjà que l’on ne courra pas à l’ILM de Kain qui préfère ne pas prendre de risque.»

Mais pour l’instant, ce sont juste des dates inscrites sur un calendrier. «Car forcément, personne n’a jusqu’ici reçu les autorisations nécessaires. Le club de Velaines (NDLR: en charge de la première épreuve qui est prévue, cette année, le 13 février à Celles) envisage un classement officiel, avec tapis, mais étalé sur plusieurs heures mais…»

Le «mais» a tout son importance car le 13 février, c’est à peine dans un mois! Le comité de l’ACRHO avait prévu une réunion ce jeudi soir par visioconférence pour discuter de la situation et des mesures qu’il était utile de prendre en ces temps de crise sanitaire qui perturbera une seconde saison de suite de course à pied.