article abonné offert

NAMUR

Fabiola en Joker, Poutine sur le sentier de la guerre: circassien et révolté, le monde de Stéphane Arcas

Fabiola en Joker, Poutine sur le sentier de la guerre: circassien et révolté, le monde de Stéphane Arcas

«Depuis 15 ans que je suis en Belgique, je peux constater à quel point la monarchie reste sacrée, on ne peut pas y toucher.» Pourtant, Stéphane Arcas ne s’en est pas privé en maquillant la reine Fabiola en Joker, et en y gravant les lettres LHOOQ, comme l’aurait fait Marcel Duchamp. L’oeuvre de l’exposition la plus déconcertante pour certains visiteurs. Amélie Degehet / ÉDA - Alexis Seny

En résidence au Point Culture, le metteur en scène et plasticien Stéphane Arcas propose une exposition donnant un autre sens aux images du pouvoir.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 24 des 922 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?